Foot - L1 - PSG - Mauricio Pochettino (PSG) : « Le match contre Nantes peut être un piège »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Mauricio Pochettino, l'entraîneur du PSG qui sera de nouveau privé de Neymar ce week-end, se méfie du FC Nantes qui se présentera dimanche au Parc des Princes, alors que le club est encore dans l'euphorie de la qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions. « Quelle est votre réaction après la prolongation de contrat d'Angel Di Maria ?
C'est important pour le club et pour le joueur. Cela fait des nombreuses années qu'il est un joueur clé pour l'équipe. Les deux parties sont contentes que la relation se poursuive. Initialement, Neymar devait être absent quatre semaines. Il sera de nouveau absent contre Nantes. Est-ce parce que vous êtes prudents ou a-t-il rechuté ?
On avait dit qu'il y avait une possibilité pour lui de jouer contre Barca, qu'on allait essayer. Il n'y a pas eu de rechute, mais on sait que qu'il est très difficile de donner une date précise pour un retour. Le rétablissement des joueurs est différent. On est content de son évolution, il a fait une partie de l'entraînement avec le groupe et on espère l'avoir le plus rapidement possible avec nous. lire aussi Le PSG confirme le forfait de Neymar contre Nantes, Alessandro Florenzi également absent Le match contre Nantes peut-il constituer un piège, après la qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions ?
Oui, c'est un match difficile pour nous, ça peut être un piège. On est conscient qu'après une soirée de bonheur pour le club, les joueurs, les supporters, le match suivant est important. Nantes est une équipe physique, athlétique qui va nous rendre les choses difficiles comme Monaco (0-2) après le match aller contre Barcelone. On va essayer de mettre une équipe capable de tenir tête à Nantes, avec cette fraîcheur qui va nous donner de l'énergie pour ce genre de match. Mauricio Pochettino, l'entraîneur du PSG. « Quand une équipe trouve pas son meilleur rendement, le responsable est celui assis en face de vous. » Est-ce un avantage pour vos concurrents pour le titre de champion de France de ne pas avoir à disputer la Coupe d'Europe ?
Je ne pense pas que ce soit un avantage ou un désavantage, le PSG doit penser à aller le plus loin possible dans toutes les compétitions. C'est l'objectif du club. On ne doit pas se chercher d'excuses. Paris doit jouer chaque compétition, chaque match pour gagner. Le nombre d'occasions concédées par votre équipe en première période contre le FC Barcelone (1-1) vous inquiète-t-il ?
Je ne comprends pas pourquoi on devrait se concentrer sur ça. L'équipe s'est qualifiée pour les quarts, contre une grande équipe. Le score final est 5-2 sur 180 minutes. C'est le football, la magie de la C1, il y a des matches spéciaux. On doit s'améliorer, la première période n'est pas notre meilleure. Mais nous avons atteint un grand objectif. lire aussi Les notes de PSG-Barcelone Les défaillances individuelles de certains joueurs en première période contre le Barça peuvent-elles remettre en cause la hiérarchie ?
Non, car ce qui est clair, c'est que quand une équipe ne trouve pas son meilleur rendement, le responsable est celui assis en face de vous. Une équipe, ce sont 11 joueurs sur le terrain et 15, 16, 17 en dehors. Le rendement se lit au niveau collectif. La première période a été difficile collectivement, on ne doit pas se focaliser sur les rendements individuels. » lire aussi Le programme de la 29e journée de Ligue 1 lire aussi Le classement de la Ligue 1