Foot - L1 - Le PSG et Neymar font le spectacle contre Toulouse (6-2)

L'Equipe.fr
Emmené par un excellent Neymar et en dépit de l'expulsion de Marco Verratti, le PSG a dominé le TFC (6-2) lors d'un match spectaculaire. Les Parisiens prennent la tête de la L1.

Emmené par un excellent Neymar et en dépit de l'expulsion de Marco Verratti, le PSG a dominé le TFC (6-2) lors d'un match spectaculaire. Les Parisiens prennent la tête de la L1.Le film du match Deux buts (dont un magnifique), deux passes décisives, un florilège de dribbles, Neymar a assuré le spectacle au Parc des Princes ce dimanche contre Toulouse (6-2). Rabiot, Cavani, Pastore et Kurzawa ont également marqué.L'homme : Neymar était (encore) partoutPour son premier match à Guingamp (3-0), Neymar avait été impliqué sur les trois buts du PSG : avant-dernière passe avant le csc d'Ikoko, passe décisive pour Cavani et dernière réalisation. Ce dimanche soir contre Toulouse (6-2), le Brésilien a encore posé sa patte sur la rencontre. Les six réalisations parisiennes portent d'ailleurs son sceau. Il a ouvert la marque et l'a cloturée (31e, 92e), a donné des passes décisives à Rabiot (35e) et Kurzawa (84e). Il a aussi obtenu le penalty généreux transformé par Cavani (75e) et a été à l'origine du triangle amenant le but de Pastore (82e). Parfois pris par deux Toulousains, il a quand même pu rayonner sur la rencontre. D'abord trop altruiste, il a tiré sur le haut de la barre à la 13e. A la 26e, il a obligé Lafont à une parade superbe. Déstabilisant par son jeu de corps, dribbleur génial devant Jean (90e), il a souvent bien orienté le jeu. Son entente avec Rabiot a été parfaite. De quoi lui valoir un superbe 9/10 dans nos colonnes.Le match : 6-2L'un des objectifs d'Unai Emery est de laisser filer le moins possible de points dans les matches face aux petites équipes et de regagner le Championnat. Avec Neymar sur le terrain, et la meilleure attaque de la L1, il peut y croire. Titularisé pour la deuxième fois de suite, le génial Brésilien a encore été meilleur qu'à Guingamp (3-0) où il avait été nommé homme du match. Contre Toulouse, il a été inarrêtable (voir par ailleurs). Si Kurzawa a du mal à se mettre à son niveau, ce n'est pas le cas de Rabiot. Le jeune milieu français s'entend parfaitement avec Neymar et c'est sur une de ses frappes que le Brésilien a ouvert la marque. Ce dernier lui a rendu la pareille quatre minutes plus tard. Grâce à eux, le PSG est passé devant Toulouse qui avait ouvert le score par sa recrue Gradel dès la 18e. Un peu contre le cours du jeu, Paris ayant parfaitement entamé sa rencontre tout en se montrant maladroit devant Lafont (7e, 11, 12e, 13e, 18e). Le TFC a ensuite largement souffert, surtout face au duo Neymar-Rabiot. Pas en vue lors des deux premières journées, Marco Verratti a également régné sur l'entrejeu. Mais son bon match (96 ballons, 93% de passes réussies) a été gâché par son expulsion à la suite de deux avertissements. Réduit à dix, le PSG a encaissé un but de Jullien après un corner de Jean (78e). Mais il en a marqué quatre, dont trois bijoux : une frappe enroulée du droit dans la lucarne (Pastore, 82e), un retourné de Kurzawa (84e) et un slalom insensé de Neymar (90e+2). Avec douze tirs cadrés, contre deux pour les Violets, les Parisiens ont fait le spectacle. Le Brésilien, motivé comme jamais, tire l'équipe derrière lui-même quand Cavani ou Dani Alves ne sont pas dans un bon jour comme c'était le cas ce dimanche.Pascal Dupraz : «Déçu d'avoir pris une taule»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages