Foot - L1 - PSG-OL : retour au Parc des Princes pour les supporters après la «trahison» de Barcelone

L'Equipe.fr
Les supporters du Paris Saint-Germain sont revenus au Parc des Princes pour la première fois depuis le cauchemar de Barcelone. Avec bienveillance, mais aussi la ferme intention de recevoir une performance de leurs joueurs en guise d'excuses.

Les supporters du Paris Saint-Germain sont revenus au Parc des Princes pour la première fois depuis le cauchemar de Barcelone. Avec bienveillance, mais aussi la ferme intention de recevoir une performance de leurs joueurs en guise d'excuses.«Italien-Parisien, le talent d'un magicien, Marco Verratti.» H-2 avant le coup d'envoi de PSG-Lyon. À une centaine de mètres du Parc des Princes, un petit groupe de supporters du Paris Saint-Germain, reconnaissables à leurs écharpes et autres maillots, donne de la voix en en se dirigeant vers l'enceinte. Visiblement, la déception de Barcelone commence à être digérée.Ce dimanche soir, le Parc sera plein pour la réception de Lyon en clôture de la 30e journée. Malgré «l'humiliation», malgré la «trahison», les fans parisiens sont encore au rendez-vous. Devant le bistro Jean Lebouin, rue Molitor, on croise Anthony, Rémy et Adelino, trois amis habitués du Parc. D'abord réticents à discuter, ils finissent pas se lâcher. «On est venus parce que c'est un gros match, parce que c'est Lyon et qu'il y a de l'enjeu», commence Adelino. «Ce soir, on espère une victoire et avec la manière», ajoute Anthony, déterminé. «Le même qu'à l'aller face au Barça», précise Adelino. Rémy, lui, estime que les Parisiens leur «doivent un quart de finale de Ligue des champions». En attendant, il se contentera du titre de champion de France. «Ça sauvera l'entraîneur», ironise Rémy.«Dans le malheur ou dans la gloire, fidèles à nos couleurs»Juste devant le Parc des Princes, Frédéric, Véronique et leur fils Mathieu, qui tient un page Facebook dédiée au PSG, mangent tranquillement en attendant le début du match. «On soutient les joueurs qu'on aime, même si ça fait mal, on continue», se lance Mathieu. Véronique, qui a senti les joueurs «crispés» au Camp Nou, espère «une victoire avec la manière». «On va chanter», poursuit-elle dans un grand sourire. Frédéric son époux, souhaite pour sa part «tourner la page et viser les trois autres titres (Championnat, les deux Coupes nationales)». «On ne va pas siffler, jure Mathieu. Les Ultras seront derrière les joueurs, ils veulent montrer un beau visage du PSG», prédit le jeune homme.En effet, à l'entrée des joueurs, aux environs de 20h20, le Parc n'a pas sifflé (la musique était très forte), les tribunes ont applaudi et le virage Auteuil a déroulé une banderole : «Dans le malheur ou dans la gloire, fidèles à nos couleurs.» La gloire serait quand même la bienvenue ce dimanche soir face à Lyon pour poursuivre la réconciliation.Emery : «Une victoire pour les supporters»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages