Foot - L1 - PSG - Le président du Collectif Ultras Paris en garde à vue

L'Equipe.fr
Romain Mabille, patron des ultras parisiens et interlocuteur privilégié du PSG, a été entendu par la police pour des violences volontaires.

Romain Mabille, patron des ultras parisiens et interlocuteur privilégié du PSG, a été entendu par la police pour des violences volontaires. Voilà une affaire bien embarrassante pour le PSG. Romain Mabille, le président du Collectif Ultras Paris (CUP), a été placé en garde à vue vendredi dans la capitale. Principal interlocuteur du club parisien au sujet du retour de ses ultras au Parc des Princes depuis le 1er octobre dernier, il est soupçonné de violences volontaires en réunion avec circonstances aggravantes. D’autres supporters parisiens, issus du CUP, ont aussi été entendus par la police. Les faits remontent au 16 avril 2016 en marge du match de L 1 Troyes-Reims (2-1). Ce jour-là, Mabille et quelques-uns de ses comparses, issus pour la grande majorité de la K-soce team, dont le président du CUP est un fondateur, viennent faire le coup de poing contre des supporters de Reims, à la demande de ceux de Troyes. Selon nos informations, les policiers disposeraient d’éléments confirmant la présence de Romain Mabille et d'autres supporters issus du CUP sur les lieux de la bagarre. Un Rémois a été gravement blessé et s’est vu prescrire une incapacité temporaire de travail (ITT) de plus de trente jours. Pour ces actes, le patron du CUP, déjà interdit de stade par le passé, risque une interdiction de stade administrative de trois ans pour récidive, voire de cinq ans si elle est judiciaire. Pénalement, il pourrait aussi encourir jusqu’à dix ans d’emprisonnement, comme les autres personnes impliquées.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages