Foot - L1 - PSG - Le PSG ouvre un club sportif dans un centre de réfugiés au Bangladesh

·2 min de lecture

Le PSG, en partenariat avec l'association caritative Klabu, va ouvrir un centre sportif dans un camp de réfugiés au Bangladesh. C'est un projet qui trouve sa genèse dans un reportage télé sur des camps de réfugiés diffusé il y a près de deux ans. Dans la foulée, le président du PSG Nasser al-Khelaïfi avait demandé à ses équipes de voir comment son club pourrait s'impliquer et mener des actions, notamment auprès des enfants. C'est ainsi qu'est née l'idée de créer un centre sportif au sein d'un camp de réfugiés. Le Fonds de dotation du Paris Saint-Germain et la start-up néerlandaise Klabu (« club », en langue swahilie), qui oeuvre en faveur de l'accès au sport dans les camps de réfugiés, ont décidé de s'associer pour lancer un projet pluriannuel.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En collaboration avec le Haut-Commissariat aux Réfugiée, des Nations Unies, ils vont développer des centres sportifs au bénéfice de milliers de jeunes réfugiés et des communautés vivant dans les camps ou à proximité. Il s'agira des premières infrastructures de ce type ouvertes par un club de sport professionnel dans un camp de réfugiés. C'est au Bangladesh, au sein du camp Cox's Bazar, le plus grand camp de réfugiés au monde, qui accueille plus d'un million de personnes dont la moitié d'enfants, que le premier centre va voir le jour. D'autres structures en réflexion « On veut se servir du pouvoir su sport pour aider les réfugiés, raconte Jan Van Hövel, ancien avocat et fondateur de Klabu. On va donc construire un club qui va donner accès à plusieurs sports aux populations vivant dans les camps. Ce sera comme une bibliothèque, le matériel, les tenues ou chaussures seront en accès libre. » À terme, l'objectif est d'organiser ce centre comme un vrai club avec un club-house où regarder des rencontres de foot, mais aussi avec des entraînements et des tournois. Une formation sera dispensée à des éducateurs et entraîneurs. Il n'y aura pas que du foot de proposer mais aussi du volley-ball, du badminton et du cricket notamment, des sports prisés par les Bangladais. Un van aux couleurs du PSG et Klabu sillonnera aussi le pays afin de proposer ces équipements à d'autres populations, en dehors du camp. En parallèle, des efforts seront aussi consacrés à la santé et l'éducation. Ce premier club doit ouvrir à l'automne prochain. En attendant, les suivants qui sont déjà en réflexion.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles