Foot - L1 - PSG - Sergio Ramos (PSG) de retour contre Monaco ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Préservé face à Bruges en Ligue des champions mardi, l'Espagnol Sergio Ramos poursuit son travail de reprise et pourrait réintégrer le groupe du PSG lors de la réception de l'AS Monaco (dimanche, 20h45).

Après une titularisation à Saint-Étienne (3-1, le 28 novembre) - sa première apparition avec le PSG -, Sergio Ramos (35 ans), victime d'une « fatigue musculaire » avait été préservé face Nice (0-0, le 1er décembre), Lens (1-1, le 4 décembre) et Bruges (4-1, mardi). Les sensations de l'Espagnol, qui poursuit son travail de reprise au Camp des Loges, sont bonnes. Et une réintégration face à Monaco (dimanche, 20h45) est possible.

lire aussi
Trois faits tactiques à retenir de la première de Sergio Ramos avec le PSG

Des changements à la marge par rapport au match de Bruges
Sorti sur blessure musculaire à la 49e minute, mardi soir, face à Bruges (4-1), le latéral portugais Nuno Mendes est très incertain pour la réception de Monaco. Le Portugais avait ressenti des douleurs dès la première période. On ne connaît pas encore avec précision la durée de son indisponibilité. Neymar (cheville) poursuit son protocole de soins. Tout comme Julian Draxler (ischio-jambiers), de retour après la trêve.

Pour ce choc - perdu en début d'année (0-2, le 21 février) et alors que l'infirmerie s'est vidée (reprise d'Ander Herrera face à Bruges) Mauricio Pochettino ne devrait pas considérablement modifier le onze victorieux contre les Belges. Il pourra de nouveau compter sur Presnel Kimpembe, préservé (sur le banc) en Ligue des champions.

lire aussi
Le classement de la Ligue 1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles