Foot - L1 - Le PSG s'impose sur la pelouse de l'OM grâce à Kylian Mbappé et Mauro Icardi

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Kylian Mbappé et Mauro Icardi ont marqué en première période pour le PSG sur la pelouse de l'OM (2-0). Paris (3e) revient à trois longueurs de Lille (1er) et une de Lyon (2e), comme avant cette 24e journée. Le match : 0-2 Ruminant la défaite au Parc des Princes lors du Classique de la phase aller (0-1), les Parisiens ont pris leur revanche. Rapidement efficaces, ils ont eu besoin de seulement 24 minutes de jeu pour s'octroyer les trois points. Di Maria a servi Mbappé qui a foudroyé la défense adverse de sa vitesse avant de battre un Mandanda mal sorti (9e). Mauro Icardi, qui avait encore été préféré à Moise Kean, a doublé la mise d'une tête astucieuse à la réception d'un centre de Florenzi (24e). L'Italo-Argentin a manqué le doublé de peu sur un service de Mbappé (47e) et aurait du obtenir un penalty pour une faute de Sakai (59e). A la 32e, une frappe terrible de Leandro Paredes avait touché l'extérieur du poteau de Mandanda. lire aussi Le film du match Tout cela faisait trop pour un OM qui vit une crise interne et qui évoluait sans Milik, Amavi et Ntcham. Les hommes de Nasser Larguet ont eu un temps fort, au retour des vestiaires. Rico a failli être surpris par une frappe déviée de Kamara (50e) et une tête de Germain (51e). A l'heure de jeu, Kurzawa a jailli pour empêcher Thauvin de réduire le score. L'OM a logiquement perdu un troisième match de suite à domicile en L1 (après Nîmes et Lens). C'est la première fois depuis presque neuf ans (mars-avril 2012). Le fait : Un Classique plutôt calme Quatre mois après le match de la phase aller au Parc des Princes (0-1), joué dans un climat délétère, le Classique du Vélodrome a été plus calme. Malgré un mauvais arbitrage de M.Bastien, les choses ne se sont jamais envenimées. A la 26e, les esprits se sont un peu échauffés après un geste maladroit de Thauvin sur Verratti. Rongier, Payet et Paredes ont échangé des mots mais cela n'a pas été plus loin. Juste avant la pause, le milieu argentin du PSG a écopé d'un avertissement pour une énième contestation à la suite d'une faute de Kamara sur Mbappé. Paredes, dans tous les coups, a forcé le jaune de Gueye, à la 49e. Logiquement, Dimitri Payet a été expulsé pour une énorme semelle sur Marco Verratti. 7 Angel Di Maria est impliqué sur sept buts lors de ses cinq derniers matches de Ligue 1 avec Paris face à Marseille (2 buts, 5 assists). L'homme : le PSG en VTT (Verratti tout-terrain) Lorsqu'il est arrivé au PSG, Mauricio Pochettino a expliqué qu'il voyait Marco Verratti plus haut sur le terrain. Aligné au poste de meneur de jeu contre Saint-Etienne (1-1) puis face à Brest (3-0), l'Italien s'y était montré intéressant. Privé de Neymar pour le Classique, Pochettino a retenté la formule, avec réussite. D'abord positionné devant le duo Paredes-Gueye, Verratti a offert un soutien précieux à ses attaquants. Il a d'ailleurs été à l'origine de l'ouverture du score, en prenant un ballon de la tête à Rongier. Allant chasser les défenseurs marseillais très haut, il a vraiment gêné leur relance. Electron-libre, il a été omniprésent avec 90 ballons touchés, 14 duels gagnés sur 20, trois tacles et cinq récupérations (records de son équipe) ! Touché à une hanche par un vilain geste de Payet, il a terminé le match en grimaçant.