Foot - L1 - PSG - Thomas Tuchel face à la série de blessures au PSG : «Je peux vous assurer qu'on essaie tout»

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

L'entraîneur du PSG Thomas Tuchel, encore privé de dix joueurs pour affronter Strasbourg mercredi (21 heures), estime que le club cherche toutes les solutions pour limiter cette épidémie de blessures. « Est-ce nécessaire de recruter au mercato d'hiver ?
Si tout le monde est là, ca va aider beaucoup. La situation est différente, avec le mercato, je ne sais pas. Je n'ai pas réfléchi à cette chose-là. On doit s'adapter aux situations actuelles. On n'a pas eu la possibilité de penser à ça. On était focus sur Lyon (0-1), Lille (0-0). C'est une situation particulière dans le monde du foot. Le plus important, c'est qu'on ait moins de blessures. Avec dix blessés (Sarabia, Icardi, Bernat, Kimpembe, Paredes, Neymar, Kurzawa, Florenzi, Danilo, Diallo), comment construire votre onze pour ce mercredi et la réception de Strasbourg ?
C'est un casse-tête oui, il y a des gars qui sont dans une zone de risque. Je dois parler avec les docteurs, les kinés, les joueurs. Et je déciderai (de mon onze) très très tard. Comment, précisément, essayer de remédier à cette épidémie de blessures ?
Je ne sais pas, franchement je ne sais pas. On essaie tout. Je peux vous assurer qu'on essaie tout. On tourne le sujet mille fois pour comprendre, pour s'adapter. On peut seulement donner le même effort. Comment jugez-vous l'évolution de Timothée Pembele ? Et quel est pour vous son meilleur poste ?
Aujourd'hui, je n'ai pas fini mon analyse avec lui. Il est dans une phase d'évaluation. Il est plus confortable, plus fort comme un joueur en défenseur latéral mais il peut jouer aussi dans les trois ou même en défenseur central. Mais il est plus fort comme défenseur à droite. Il s'est amélioré beaucoup, il a changé sa mentalité. Il mérite d'avoir des minutes. C'était le plus important. J'espère qu'il peut continuer comme ça. « On joue contre les équipe qui jouent très très bas. Ce n'est pas facile » Que vous apporte Moise Kean dans l'animation offensive ?
Il amène de la vitesse, un impact physique Il est très humble, il connait bien son rôle, il est toujours prêt pour travailler, pour combattre. Etes vous inquiet par la perspective de ne pas finir premier de la phase aller ?
Je ne suis pas inquiet, je suis content de la dernière performance, nous sommes proches (3e à un point de Lille et Lyon), un point deux points, nous sommes super proches, on est capable d'une série de victoires. L'écart n'est pas trop grand. Comment expliquez-vous les difficultés récentes dans l'animation offensive de votre équipe ?
On est plus équilibré, plus compact, mais on a manqué peut être de précision, de rythme. On a manqué de joueurs. On n'est pas inquiets. On joue contre les équipe qui jouent très très bas. Ce n'est pas facile. Pour créer des occasions, c'est difficile. On a décidé de faire un focus sur le contre-pressing pour avoir la possibilité d'avoir des situations contre des blocs moins organisés. Mais quand devant, il manque Sarabia, Icardi, Neymar, c'est plus difficile. »