Foot - L1 - Le PSG vient difficilement à bout d'Angers en Ligue 1

·3 min de lecture

Grâce à Kylian Mbappé (un but, une passe décisive) et un penalty très généreux accordé en fin de rencontre, Paris a réussi à renverser le SCO (2-1), ce vendredi soir. Sans vraiment se rassurer, à quatre jours d'affronter Leipzig en Ligue des champions. Le match : 2-1 Il y a les faits : oui, deux semaines après sa bévue à Rennes (0-2), le PSG a repris sa marche en avant en battant Angers (2-1). Son neuvième succès en dix journées. Et il y a le contenu : Paris méritait-il vraiment de l'emporter ? « Il y a eu une très bonne réaction », a préféré retenir Colin Dagba, interrogé par Amazon. Après une entame intéressante, les Parisiens n'ont absolument rien montré pendant une heure. Aucun jus, aucune idée. Pour preuve : le premier tir cadré n'est intervenu qu'à la 68e minute. Avant cela, le SCO, déjà dangereux (14e, 26e, 27e, 33e), avait ouvert le score grâce à son trident offensif infernal. Cho a décalé, Boufal a centré et Fulgini a marqué (36e) son premier but de la saison. Limpide. Logique, aussi. 5 Pour la cinquième fois en 2021, le Paris Saint-Germain a concédé l'ouverture du score à domicile en Championnat. Son plus haut total sur une année civile depuis 2012. (avec Opta) Certes affaibli par le retour tardif de ses internationaux sud-américains (Navas, Marquinhos, Paredes, Di Maria, Neymar, Messi...), le club de la capitale a longtemps pataugé. La solution est d'abord venue d'un centre déposé par Mbappé sur la tête de Danilo (69e). Puis il y a eu ce penalty accordé grâce à l'intervention du VAR et transformé par Mbappé (87e), mais qui risque de faire jaser pendant un moment. En cause : une main légère et involontaire à première vue de Capelle sur une tête d'Icardi, captée par Bernardoni. Surtout, Icardi semble avoir accroché Thomas au départ de l'action, ce que la vidéo n'a pas relevé. « C'est incroyable de perdre comme ça, a pesté le défenseur angevin. Je préfère en prendre 5 que de perdre comme ça... » Bref, une situation plus que litigieuse. Et un visage parisien pas franchement rassurant avant la réception de Leipzig, mardi soir, en Ligue des champions. lire aussi Le classement de Ligue 1 Le joueur : Mbappé dit merci Au moins, cette décision polémique a fait un heureux : Kylian Mbappé. Muet depuis un peu plus d'un mois en Championnat (un but face à Clermont le 11 septembre), le Français, double buteur avec les Bleus la semaine dernière, a retrouvé le chemin des filets en club avec ce penalty. C'est aussi lui qui avait centré vers Icardi avant la main de Capelle, et qui avait adressé un service idéal sur la tête de Danilo pour l'égalisation. Sa sixième passe décisive sur ses neuf dernières sorties (équipe nationale comprise). Le fait : Bernat, treize mois après Il n'avait plus porté le maillot parisien depuis le 16 septembre 2020, et une victoire face à Metz (1-0), conclue par une sérieuse blessure à un genou. 394 jours de convalescence plus tard, Juan Bernat a rejoué avec Paris. Le latéral gauche international espagnol a remplacé Abdou Diallo à la 63e minute, sous une belle ovation du public. Sans appréhension, Bernat a affiché un visage rassurant, multipliant les accélérations et se rendant souvent disponible. lire aussi La 10e journée de Ligue 1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles