Foot - L1 - Reims - De nombreux absents à Reims pour la réception d'Angers

L'Equipe.fr
L’Equipe

Face au SCO, samedi, le club champenois va devoir composer avec deux suspendus et plusieurs blessés. Freiné à Nice (0-2, 3 novembre), le Stade de Reims va devoir faire tourner son effectif face à Angers, samedi. David Guion sera privé de Moussa Doumbia, son attaquant qui a récolté deux cartons jaunes à l'Allianz Riviera et a écopé d'un match de suspension. Xavier Chavalerin, le milieu qui court le plus en L1, ne sera pas non plus disponible en raison d'une suspension due à l'accumulation de trois avertissements en dix rencontres. Marshall Munetsi devrait le suppléer à Auguste-Delaune. À ces deux joueurs forfait s'ajoute celui du latéral gauche Ghislain Konan, qui se remet d'une contusion osseuse à un genou et n'est pas encore rétabli. Hassan Kamara enchaînera donc une deuxième titularisation à ce poste. Quant à l'avant-centre Boulaye Dia, il est incertain en raison d'un coup reçu ce mercredi à une cheville. Un point médical doit apporter une réponse dans la journée sur ce cas précis. S'il ne pouvait démarrer, Anastasios Donis, absent à Nice en raison d'un hématome à une fesse, se tient prêt et est de nouveau opérationnel. Enfin, le milieu Tristan Dingomé a redémarré l'entraînement en fin de semaine dernière. Il doit patienter encore trois semaines pour terminer sa réathlétisation. Et Arber Zeneli, qui n'a toujours pas retouché le ballon (opération d'un ligament croisé d'un genou en juillet), n'est pas espéré au mieux avant janvier 2020. Comment le Stade de Reims se démarque par sa communication sur les réseaux sociaux « On a quand même des repères qui nous assurent une certaine stabilité, explique l'entraîneur David Guion, très frustré de la défaite à Nice, à dix contre onze. Il faut ancrer nos habitudes dans le jeu et continuer à avancer en appuyant sur les aspects offensifs. Sur une saison, il est logique de ne pas pouvoir assurer le même onze au fil des matches. On travaille sur la complémentarité avec les autres joueurs. Les remplaçants savent très bien quel sera leur rôle quand ils devront entrer. Je n'ai pas d'inquiétude car le groupe est très réceptif. Il sait ce qu'il doit faire et où aller. Je n'ai pas de doute. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi