Foot - L1 - Reims - Stéphane Dumont (entraîneur adjoint de Reims), après le report du match prévu à Amiens : « L'arbitre ne nous a pas laissé le choix »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Amiénois et Rémois n'ont pas vraiment compris la décision de M. Batta, qui a reporté le match entre les deux équipes en raison du brouillard. Stéphane Dumont (entraîneur adjoint de Reims), après le report du match Amiens - Reims : « On démarre à 19h, si on ne peut pas s'échauffer, on attend 19h45 pour voir si le brouillard se dissipe. Mais il (l'arbitre) ne nous a pas laissé le choix. Il a vu David (Guion) et Yunis (Abdelhamid, le capitaine) et a décidé de ne pas démarrer. Les conditions n'étaient pas idéales. Du bas, on voyait. Le terrain était très bon. On aurait pu essayer de démarrer. » David Guion (entraîneur de Reims) : « On aurait peut-être pu débuter. Mais si le brouillard s'épaississait davantage, cela aurait été dommage. Je ne sais pas non plus si le rendu visuel était un problème qu'il fallait prendre en considération. L'arbitre nous a convoqués pour nous informer que lui-même décidait de reporter la rencontre. On rentre vite ce soir et on fera une grosse séance jeudi matin pour compenser. » Le classement de Ligue 1 Tristan Dingomé (milieu de Reims) : « C'était plus obstrué que d'habitude. Mais on avait déjà vu pire. » Bernard Joannin (président d'Amiens) : « Il n'a pas voulu prendre de risques. Il a attendu de voir si le brouillard allait se lever, il espérait. Moi, j'aurais préféré jouer pour qu'on puisse se relancer après nos trois défaites. Malheureusement, il faudra tenter de le faire à Monaco, samedi. » Luigi Mulazzi (président délégué d'Amiens) : « Je comprends sa décision mais nous aurions tout de même pu démarrer et arrêter ensuite le match si besoin. Aux alentours de 19 heures, le brouillard était moins épais qu'à 17h30, lorsque nous avons fait la première inspection ensemble. » Les résultats de la 16e journée de Ligue 1

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi