Foot - L1 - Rennes - Bruno Genesio (Rennes) : « Ne pas s'enflammer »

·3 min de lecture

Après trois revers en Championnat, Rennes (12e) s'est redressé contre Clermont, mercredi (6-0). Alors que son équipe a montré plusieurs facettes depuis le début de saison, Bruno Genesio espère retrouver la bonne à Bordeaux (16e), dimanche (13 heures, 8e journée de L1). « Le succès contre Clermont (6-0) constitue-t-il un déclic ?
C'était important de le gagner en termes comptables et on a mis la manière, et quand on marque de beaux buts collectivement et sur des prises d'initiative individuelle, qu'on dégage quelque chose de collectif dans la récupération, forcément, ça donne de la confiance. Mais le foot, c'est tous les trois jours une remise en question, et si on s'endort sur nos lauriers car on a fait un très bon match, on sera sanctionné très vite. Donc il faut continuer sur notre lancée, être capable de reproduire ce qu'on a fait mercredi et surtout ne pas s'enflammer et penser qu'on a tout réglé en deux jours. Après Tottenham (2-2, le 16 septembre), on pensait qu'on était sur la bonne voie et on a rechuté à Marseille (0-2, le 19), donc il faut se servir de ces expériences-là. On sait qu'on a pris du retard en Championnat, ce n'est pas le début qu'on aurait dû faire, et si on veut revenir dans des standards plus conformes à l'ambition et aux objectifs du club, on se doit de faire une série pour revenir dans le premier tiers du classement et enchaîner. lire aussi La 8e journée de Ligue 1 Que vous inspire Bordeaux ?
C'est une équipe qui utilise un système à cinq derrière, qui marque des buts, qui en encaisse aussi, c'est une équipe aussi en reconstruction, qui a changé de coach et ils ont retrouvé eux aussi un peu de confiance à travers les derniers résultats et le contenu à Montpellier (3-3, mercredi). Mais avant tout, on doit se concentre sur nous, sur ce qu'on a bien fait. « Pour quelques abrutis, on pénalise plein d'autres gens qui viennent au stade pour encourager et vivre des émotions. On a besoin de notre public » Avant Clermont, vous aviez perdu trois matches en Championnat contre des équipes qui jouaient aussi avec trois défenseurs axiaux (Angers, Reims, Marseille). Y a-t-il des clés différentes à trouver face à ce système ?
Je ne pense pas que les défaites étaient liées à ce système, la plupart du temps c'était lié au manque d'engagement, peut-être à Marseille à une incompréhension sur certaines consignes. lire aussi Le classement de Ligue 1 Le principal groupe de supporters rennais (le RCK) s'est mis en sommeil après le vol de sa bâche à la suite d'un guet-apens ayant visé l'un de ses membres. Ça vous inspire quoi ?
Déjà, j'ai une pensée pour la personne ou les personnes concernées, car a priori je crois que le papa a aussi été agressé. Au-delà (sur le contexte actuel des débordements), je dirais que ça m'insupporte, que tous ces comportements deviennent insupportables pour le foot, et il serait grand temps que nos instances s'occupent sérieusement de tout ça, parce que pour quelques abrutis, on pénalise plein d'autres gens qui viennent au stade pour encourager et vivre des émotions. On a besoin de notre public. Mais si on en est là, c'est qu'on n'a pas pris les bonnes résolutions à un moment donné et qu'on devrait prendre exemple sur le foot anglais. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles