Foot - L1 - Rennes - Christian Gourcuff (Rennes) : Deux huis clos, «une coïncidence assez énorme»

L'Equipe.fr
Christian Gourcuff regrette que Rennes soit obligé d'enchaîner un deuxième déplacement à huis clos, samedi (20h00) contre Bastia, à Fos-sur-Mer, après le week-end dernier à Saint-Etienne (1-1).

Christian Gourcuff regrette que Rennes soit obligé d'enchaîner un deuxième déplacement à huis clos, samedi (20h00) contre Bastia, à Fos-sur-Mer, après le week-end dernier à Saint-Etienne (1-1). À la veille du match entre Bastia et Rennes, délocalisé samedi (20h00) à Fos-sur-Mer sur terrain neutre et à huis clos, à la suite des incidents survenus à Furiani, Christian Gourcuff a reconnu que cette deuxième rencontre d'affilée à l'extérieur pour le club breton relevait d'une situation assez exceptionnelle. «Je pense qu'en France, c'est une première, a estimé l'entraîneur rennais. Il ne doit pas y avoir eu d'autres clubs qui ont dû faire deux huis clos. Parfois, on fait toute une carrière sans huis clos. Et puis deux déplacements consécutifs, c'est vrai que c'est une coïncidence assez énorme.»«Pénalisant pour tout le monde»Dimanche dernier, Rennes avait déjà joué en l'absence de public, à Saint-Etienne (1-1), dont le club était sanctionné pour les débordements constatés lors du derby contre Lyon. Mais pour Gourcuff, les Verts n'étaient pas les seuls pénalisés. «On aura l'avantage de la première expérience, même si je ne sais pas si ça va tellement nous servir, a-t-il déclaré. Après, il y a un contexte, on sait qu'à Bastia, c'est plus chaud. Mais à Saint-Etienne, ça a toujours été un déplacement festif, que les équipes apprécient. Ça, c'était pénalisant pour tout le monde.»À lire aussi : Le huis clos, c'est «la négation du sport»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages