Foot - L1 - Rennes - Droit de réponse à la suite de l'article «Gboho tout de go»

L'Equipe.fr
L’Equipe

Droit de réponse de Maxence Waterlot, avocat au barreau de Bordeaux, à la suite d'un article sur le joueur du Stade Rennais Yann Gboho.« Dans un article intitulé Gboho tout de go paru dans le quotidien L'Équipe en date du 28 octobre 2019 et signé du journaliste Johan Rigaud, il est indiqué : « En novembre, Mediapart et les Football Leaks révélaient la pratique du fichage ethnique au sein des cellules de recrutement du centre de formation du PSG. Le nom de Gboho était sorti parce qu'il a été recalé sur ces critères en 2014 par la cellule France du Psg, alors dirigée par Marc Westerloppe, embauché par la suite à Rennes. »Cet article affirme par erreur que monsieur Gboho n'a pas été recruté par la cellule dirigée par mon client, monsieur Westerloppe, en considération de critères ethniques. En réalité, il convient de rappeler que monsieur Gboho ne correspondait simplement pas au profil du poste recherché à l'époque par la cellule de recrutement, dirigée par monsieur Westerloppe. En effet, alors que le PSG était à la recherche d'un joueur occupant le poste d'attaquant, monsieur Gboho occupait déjà celui de milieu de terrain. C'est donc sur la seule base de critères sportifs que monsieur Gboho n'a pas intégré le club du PSG ; critères sportifs qui ont d'ailleurs systématiquement et exclusivement été appliqués par monsieur Westerloppe dans le cadre de l'ensemble de ses activités.Cet article persiste en outre à placer mon client au coeur de cette "pratique du fichage ethnique". Il convient pourtant de rappeler à son auteur les termes de la décision rendue dans cette affaire par la Ligue de football professionnel, laquelle n'a pu que constater que cette maladresse ne constituait pas le fait de monsieur Westerloppe, dans la mesure où la pratique dénoncée existait depuis plusieurs années avant son arrivée dans l'entreprise, mais surtout a perduré bien après son départ pour le Stade Rennais. Cet article procède ainsi - par voie d'affirmation - à une présentation erronée des responsabilités en présence, là où son objet initial consistait à louer les qualités footballistiques de monsieur Gboho, que monsieur Westerloppe se réjouit de retrouver au sein du Stade Rennais Football Club. »Maxence Waterlot, avocat, barreau de Bordeaux

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi