Foot - L1 - Rennes - Nicolas Holveck (Rennes) : « Lucides, mais des motifs d'espoir »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le président de Rennes reste confiant sur l'issue de la saison malgré la nouvelle défaite concédée dimanche à Montpellier (1-2). Nicolas Holveck (président de Rennes, après la défaite à Montpellier, 1-2) : « Ce n'est pas la même physionomie que face à Saint-Étienne (0-2, dimanche dernier). Il y avait déjà eu beaucoup de signes de prise de conscience dans la semaine, avec des séances complètement différentes, comme avant le match, à l'échauffement et dans le vestiaire, et d'ailleurs ça s'est traduit dans le premier quart d'heure. Malheureusement, comme trop souvent dernièrement, sur le premier ballon dans la surface, on prend un but. Bien sûr, il faut être lucide, le cycle est très mauvais, maintenant il y a des motifs d'espoir, les joueurs n'ont pas abandonné et la preuve, on revient à 2-1. On est lucides, mais il faut tirer des enseignements positifs de ce déplacement pour remettre beaucoup d'envie et de travail cette semaine avec un match extrêmement important contre Nice vendredi. On sait bien qu'après un cycle comme ça, c'est un miracle d'être à la lutte, et on a un match en retard. On a toujours notre destin en mains, je suis convaincu que l'équipe va inverser ce cycle, en tout cas on va leur donner toute l'énergie possible pour le renverser, pour finir à cette cinquième place qui est l'objectif, on doit finir cinquième et je suis convaincu qu'on va finir cinquième. « Les joueurs ont été déçus que l'aventure européenne ne se poursuive pas » J'ai vu cette envie à la fin du match, et je suis très confiant pour le match de vendredi après ce que j'ai vu, tout en étant conscient de la situation. Il ne faut pas se cacher les yeux, sinon la chute va continuer, mais on est en capacité d'enrayer ce cycle, le deuxième compliqué cette saison. Une saison de C1, on sait que ce n'est jamais facile à digérer, les joueurs ont été déçus que l'aventure européenne ne se poursuive pas, même en Ligue Europa, l'élimination en Coupe de France à Angers a fait du mal aussi psychologiquement, à nous de trouver les leviers particuliers dans cette saison très particulière. »