Foot - L1 - Rennes-PSG, un match à risques après les tensions entre supporters des deux camps

·2 min de lecture

650 supporters parisiens se déplaceront au Roazhon Park ce dimanche pour Rennes-PSG (13 heures), ce qui fait craindre des débordements entre fans des deux équipes. La préfecture d'Ille-et-Vilaine a autorisé le déplacement de 650 supporters du PSG regroupés au sein du parcage visiteurs pour le match contre Rennes programmé dimanche (13 heures) au Roazhon Park. Aucune base juridique ne justifiait une interdiction, selon une source policière. Cette décision a plutôt surpris. En août, les supporters nantais, par exemple, avaient été interdits de déplacement par crainte d'affrontements. Or la tension entre les ultras rennais et ceux du club parisien est au plus haut depuis le vol d'une bâche, il y a dix jours : un membre du Roazhon Celtic Kop (RCK) a été agressé devant son domicile, après la rencontre face à Clermont (6-0), en présence de son père. lire aussi Les supporters du PSG autorisés à se déplacer à Rennes en Ligue 1 Dans un communiqué, le groupe d'ultras rennais avait annoncé dans la foulée « la suspension de la totalité des activités en tribunes et en dehors pour une durée indéterminée ». Il n'a pas organisé de déplacement à Bordeaux en L1 et à Arnhem en Ligue Europa Conférence. Il devait se réunir vendredi soir pour adopter une position commune pour la rencontre de dimanche. Car l'agression et le vol auraient été commis par des ultras parisiens, pensent les Rennais. Si les groupes de supporters affiliés au PSG réfutent cette accusation, la crainte de dérapages est majeure autour d'un match qui suscite un engouement énorme. La préfecture a précisé que les fans parisiens doivent « se rendre à Rennes en transports collectifs », « qu'un point de rendez-vous obligatoire est fixé » et que les derniers kilomètres du cortège seront encadrés par les forces de l'ordre. Pétards et fumigènes sont interdits tout comme les drapeaux et banderoles « dont les inscriptions appellent à la provocation, à la violence ou à la haine ». La crainte majeure, au coeur de l'enceinte ? Que la fameuse banderole du RCK réapparaisse dans le parcage visiteurs, d'après une source proche du dossier. Pour parer à toute éventualité, le dispositif de sécurité mis en place par les forces de l'ordre est, lui, maximal (des forces mobiles viendront en renfort), tout comme celui engagé par le Stade Rennais.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles