Foot - L1 - Rennes - Rennes : Joris Gnagnon, la frayeur

L'Equipe.fr
Pour la rencontre à huis clos contre Bastia (samedi, 20h00) à Fos-sur-Mer, Christian Gourcuff a fait appel à un groupe de 18 joueurs. Comme attendu, le défenseur Joris Gnagnon est ménagé. Le milieu de terrain Nicolas Janvier est quant à lui convoqué.

Le défenseur de Rennes Joris Gnagnon a été pris de vertige suite à un choc à la tête contre Saint-Etienne, dimanche.L’image a failli passer inaperçue quand Joris Gnagnon (20 ans) s’est écroulé dans la surface de réparation stéphanoise, à la 56e minute. Tous les regards étaient alors tournés vers Kévin Théophile-Catherine avec lequel le jeune défenseur central rennais venait de se percuter lors d’un duel aérien. Le Stéphanois ne s’était pas relevé de ce tête contre tête. Gnagnon, lui, est tombé quelques minutes plus tard, apparemment K.-O. Il s’est relevé péniblement pour aller se faire strapper le haut du crâne sur le bord de la pelouse afin de cacher un gros hématome sur son front. Il a finalement repris sa place, après deux minutes.Mais, à la 77e minute, il s’effondrait de nouveau, tout seul, sur le terrain. Visiblement pris de vertige et aussitôt secouru par Benoît Costil, son gardien, inquiet. À sa demande, le staff médical a aussitôt accouru, demandant aux secouristes de venir l’évacuer sur une civière. Mais Gnagnon a refusé de s'y installer. Il a préféré quitter le terrain, accompagné par deux personnes du staff. Alors qu’il était parti pour s’asseoir sur le banc des remplaçants, le kiné rennais l’a conduit directement au vestiaire. Gnagnon s’y est rendu en marchant, toujours l’air groggy.Gnagnon n'est pas allé à l'hôpitalLa question de savoir pourquoi il a repris le match alors qu’il venait visiblement d’être victime d’une commotion cérébrale se pose. Christian Gourcuff, son entraîneur, y a répondu, au coup de sifflet final : «Il n’y avait pas d’inquiétude à avoir car il n’a, à aucun moment, perdu connaissance. Il s’en sort avec une grosse bosse sur la tempe gauche.» Gnagnon a pu reprendre l’avion pour la Bretagne avec ses équipiers, dimanche soir. Avec des maux de tête, mais sans passer par la case hôpital. Il a rassuré ses fans sur les réseaux sociaux.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages