Foot - L1 - Rennes s'offre sa première victoire de la saison contre Nantes en Ligue 1

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Rennes a remporté dimanche le derby breton face à Nantes (1-0). Buteur, Martin Terrier a offert au Stade Rennais sa première victoire de la saison en Ligue 1. Le match : 1-0 Après deux matches nuls contre Lens (1-1) puis Brest (1-1), le Stade Rennais tient la première victoire de sa saison en Ligue 1. Un succès glané dans le derby face au voisin nantais, grâce au premier but de Martin Terrier (58e) et après une partie maîtrisée (1-0). Trop peu dangereux, le FC Nantes n'est plus invaincu après ce déplacement en Bretagne. lire aussi Le film de Rennes-Nantes Dans un Roazhon Park bien garni, les hommes de Bruno Genesio n'ont pas traîné pour imposer le rythme dans cette rencontre. Ils ont d'abord beaucoup cherché le gabarit de Serhou Guirassy pour faire reculer le bloc adverse et s'installer dans la moitié adverse. Sur une première tentative de Flavien Tait, Alban Lafont devait déjà s'employer (8e). Puis le gardien était tout heureux de voir le tir dévié de Benjamin Bourigeaud mourir à côté de son poteau gauche (9e). Dominateurs dans les duels et plus ambitieux balle au pied, les Rennais manquaient de précision pour trouver la faille (un seul tir cadré avant le repos). Ils ont failli le payer cher sur l'unique opportunité de la partie pour les Canaris : trouvé par Moses Simon, Ludovic Blas forçait Alfred Gomis à un bel arrêt. Le ballon rebondissait ensuite sur le défenseur rennais Birger Meling avant de finir sur la transversale (31e). Étonnamment, c'est lorsque le rythme est retombé après les blessures de Jérémy Doku et Simon, que Rennes a trouvé la solution. Dans la foulée d'un nouveau tir de Tait contré, Martin Terrier a réglé la mire d'une frappe à ras de terre depuis l'entrée de la surface (1-0, 58e). Sans réelles ambitions avant ce but encaissé et moins agressif que sur ses premières sorties, Nantes n'a jamais semblé en mesure de changer de plan au fil des minutes (un seul tir cadré, aucun en seconde période). lire aussi Le classement de la Ligue 1 Le joueur : Guirassy a beaucoup pesé Buteur contre Rosenborg jeudi soir en Ligue Europa conférence, Guirassy a retrouvé une place dans le onze de Genesio. Le buteur a été énormément cherché par ses coéquipiers et a fait souffrir la paire Pallois-Castelletto. Costaud dans les duels, au sol ou dans les airs, et plutôt adroit dans ses remises, l'ancien Amiénois a eu une relation intéressante avec Martin Terrier. Il ne lui a manqué qu'un peu plus de tranchant et de précision dans le dernier geste pour s'offrir un nouveau but. Le fait : Doku, Simon, deux blessures qui ont coupé le rythme Plutôt rythmée, la rencontre a perdu en intensité après la pause. La faute notamment aux blessures en toute fin de première période de Jérémy Doku côté rennais (43e) et Moses Simon (à la pause) pour les Canaris. Sans deux des principaux dynamiteurs du match, les deux équipes ont eu plus de mal à faire des différences individuelles au fil des minutes. Le spectacle s'en est ressenti. lire aussi Rennes-Nantes, une classe d'écart en ce début de saison

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles