Foot - L1 - Pour Rudi Garcia, l'OL a évité «le match piège»

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'entraîneur lyonnais s'attendait à souffrir contre Lens et préfère retenir l'excellente opération de son équipe en dépit d'une dernière demi-heure compliquée. « Que retenez-vous de cette soirée et de ce match un peu fou?
On avait tout à perdre, on était premier, on jouait à domicile, tout le monde nous voyait gagner. Mais je craignais cette soirée, il y avait tout du match piège. On a vu en deuxième période qu'il était difficile pour les joueurs d'être à 100%, ils ont voyagé, il y eu le décalage horaire. A l'image de Paqueta qui a été époustouflant puis a souffert. Mais voilà, on a fait une excellente opération au classement car les autres équipes ont lâché des points, probablement aussi à cause de la condition physique. On continue notre bonne série et je félicite les joueurs pour cela. lire aussi L'OL creuse l'écart Avez-vous d'autres explications que le coup de barre physique à votre dernière demi-heure délicate ?
Déjà, quand on prend deux lucarnes, on peut aussi féliciter l'adversaire, même sur la première (Sotoca), on a été un peu naïfs ; on doit fermer le bon pied du joueur qui est face à soi (le droit de Sotoca) et c'est pour cela que j'encourage mes joueurs à connaitre leur adversaire direct. Lens a un immense atout, celui de ne jamais lâcher, mais si on m'avait dit qu'on gagnerait 3-2 ce soir, j'aurais signé des deux mains. Lens vit sur les erreurs de l'adversaire mais il sait aussi les provoquer. On avait quatre joueurs absents (Marcelo, Toko-Ekambi, Dembélé, Guimaraes) et cela ne s'est pas vu dans le jeu. On avait un baby banc de touche. J'ai aimé la rentrée de Maxence Caqueret. Il ne faudrait pas perdre trop de joueurs. J'espère qu'on n'a pas perdu Dubois trop de temps car le mollet c'est toujours pernicieux. On va récupérer Marcelo, peut-être Karl (Toko-Ekambi). Il faut continuer à gagner et si les autres font ces contre-performances, on pourra rester devant. Il faudra garder la tête après le déplacement à Rennes, une équipe qui a joué la Ligue des Champions. A 3-0, il y a une eu une panne d'électricité de votre équipe, non?
Une panne, oui, pendant dix minutes, mais ne cherchez pas à me faire dire des choses négatives je n'en ai pas à dire, ce soir. Je n'ai que du positif à dire. Et on se porte mieux au classement après le match qu'avant.»