Foot - L1 - Saint-Étienne - Claude Puel (Saint-Etienne) : « Pourquoi une cassure ? »

·5 min de lecture

Claude Puel, le manager général de l'AS Saint-Etienne, qui recevra l'OL pour le derby dimanche soir (20h45), assure qu'il n'y a aucune cassure entre lui et son groupe, ni avec le public stéphanois, qui a réclamé pour la première fois sa démission samedi dernier. « Pouvez-vous nous donner le bulletin de santé de vos joueurs ?
Maçon n'est toujours pas disponible. Gabriel Silva ressent une gêne à un mollet. Quant à Moueffek, il reprend cet après-midi (vendredi) en amical avec la réserve. « Il est important de se libérer et de se reposer sur des fondamentaux, des choses simples pour repartir de l'avant » Et en ce qui concerne les têtes, comment vont-elles ?
On a fait une grosse semaine de travail. C'est bien, par moments très bien et constructif. C'était une semaine studieuse et intéressante, pour évacuer et retrouver un peu de légèreté et repenser football. C'est le plus important. Après, il faut le retranscrire en match, avec la même détermination et confiance. lire aussi Geoffroy-Guichard ne sera pas plein pour le derby La sentez-vous entamée ?
Notre entame contre Nice (0-3, samedi dernier) était laborieuse parce qu'on était en dedans en termes de confiance, de sécurité, de sorties de balle et de jeu. Ce qu'on n'avait pas ressenti lors des matches précédents. On a pris un peu de fragilité. Il est important de se libérer et de se reposer sur des fondamentaux pour repartir de l'avant. Cela passe par des choses simples, en se réfugiant dans le travail, notre tactique et tous les paramètres de notre football, discuter et échanger avec les joueurs. Le groupe a-t-il les moyens de retrouver cette confiance et légèreté ?
Oui, oui. Après, c'est la vérité d'un match, il faut retrouver notre public. L'important, c'est de bien l'aborder, avec la concentration nécessaire, pas avec la pression qui ne serait pas constructive. C'est une situation, une place difficile. On joue au football avec de la confiance pour faire des choses et surprendre l'adversaire. Il faut avoir une certaine fraîcheur dans la tête. Même si je sais que ce n'est pas évident, mon groupe se construit aussi dans l'adversité. Cela ne date pas de cette saison. « On fait du football pour prendre du plaisir, pas pour se mettre de la pression et des contraintes qui peuvent inhiber » Comme les joueurs, êtes-vous touché à titre personnel par la situation sportive ?
Les joueurs ont été touchés. Ils ne le sont plus. Cette situation, je la traverse avec toujours la même détermination, en accompagnant mes joueurs. Je suis complètement concentré sur ma tâche, pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions et les voir s'éclater. On fait du football pour prendre du plaisir, pas pour se mettre de la pression et des contraintes qui peuvent inhiber. Vivez-vous le moment le plus difficile de votre carrière stéphanoise ?
Non. L'année dernière, quand on fait cette série de défaites (sept), cela l'était aussi. Encore une fois, on doit et on va s'exprimer. lire aussi La 9e journée de Ligue 1 Ce derby est-il déterminant pour votre avenir ?
Ah bon ? Il reste 29 matches derrière et on se prépare pour un marathon et remonter au classement. La détermination et l'objectif sont là. Même si c'est Lyon, qui a encore fait un gros match en Coupe d'Europe, et qui est favori, ce n'est pas un problème. Ce derby est un match à part. L'adversité d'un stade, qui normalement vous supporte, n'est-elle pas la plus dure à renverser ?
Cela fait mal, bien sûr. On comprend la frustration. Mais si on est en capacité d'être conquérants, on sait que nos supporters seront derrière nous. Il n'y a pas de problème. Samedi dernier, ils ont demandé votre démission. Option envisageable ?
Quand on a une certaine expérience, on se concentre sur l'essentiel, c'est-à-dire d'être actif auprès de ses joueurs et de leur donner des solutions. Il n'y a donc pas d'autre option pour moi. J'ai une certaine carapace, déontologie et pratique. « Le groupe est touché par l'adversité et les coups du sort qu'il doit affronter » Votre message passe-t-il encore ou existe-t-il une cassure avec votre groupe ?
Pourquoi une cassure ? Parce qu'on a mal abordé le match contre Nice ? Le groupe est touché par l'adversité et les coups du sort qu'il doit affronter. J'ai vu que notre adversaire (Lyon) s'en prenait à l'arbitre, notamment au sujet de l'expulsion d'Emerson, pour lui mettre la pression sur ce match et les suivants. Nous aussi, aurions pu en faire des tonnes. Mais non. Votre groupe est donc toujours à l'écoute ?
Très, quand on voit la qualité des séances et le rendu, ainsi que les échanges que nous avons... Le groupe est focalisé sur ce match. Bénéficiez-vous toujours du soutien de vos dirigeants ?
Toutes les semaines, nous avons une réunion de travail. Nos échanges sont productifs. Rien de particulier. Vos présidents vous ont...
(Il coupe) C'est un match, un derby, avec toute l'importance qu'il peut avoir. Après, on est sur 29 matches, c'est un tout. On est dans des discussions pour retrouver une certaine régularité. Envisagez-vous de changer encore de tactique contre Lyon ?
Vous verrez. Nos systèmes ont été très cohérents. Après, ils demandent beaucoup de concentration, pour ne pas commettre les erreurs grossières qu'on a faites. Mais elles ne peuvent pas être imputées au système. lire aussi Le classement de Ligue 1 Avez-vous la sensation qu'on veut vous voir échouer ?
Certaines personnes peuvent avoir un intérêt. Mais je ne veux pas verser dans le complotisme. Vous années lyonnaises (2008-2011) vous aident en ce moment ?
Tout m'aide. Mes années lyonnaises ont été très intéressantes et formatrices pour un entraîneur. On dirait que j'ai terminé 17e à chaque fois. Ce n'est pas le cas. Encore une fois, on traite l'information comme on veut. La réalité peut être toute autre. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles