Foot - L1 - Saint-Étienne - Claude Puel (Saint-Étienne) : « On revient dans notre Championnat »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Après la défaite à Paris (2-3), Claude Puel, l'entraîneur de Saint-Étienne, estime revenir à la normale avec la réception de Brest, samedi, pour le compte de la 34e journée de Ligue 1. Sans vouloir parler de maintien. Quatre jours après une défaite sur le fil à Paris (2-3), dimanche dernier, Claude Puel, l'entraîneur de Saint-Etienne (13e) s'est présenté en conférence de presse, ce jeudi midi, avant la réception de Brest (15e, 2 points derrière), samedi (13 heures), un match de la 34e journée qui pourrait sceller le maintien des Verts en Ligue 1. Si le technicien a parlé de « 6 à 7 joueurs incertains », sans vouloir donner les noms, il a simplement précisé que le gardien « Jessy Moulin n'est pas opérationnel ». Stefan Bajic « a repris cette semaine », mais on ne sait pas s'il sera opérationnel, tout comme l'autre gardien, Étienne Green (béquille). Ce qui est sûr, c'est que l'attaquant Denis Bouanga est suspendu. lire aussi Le classement de Ligue 1 « Ce match contre Brest est-il celui du maintien ?
C'est un match contre un concurrent direct et on connaît l'importance de ces matches-là. On l'a vu à Nîmes (2-0) et contre Bordeaux (4-1). C'en est un autre contre Brest. On vient de jouer un match de prestige, toujours un peu à part à Paris, et on revient dans notre Championnat. On sait que c'est un match très important, mais je ne veux pas parler de maintien. Qu'attendez-vous cette rencontre, alors ?
Je veux voir comment mon groupe va l'aborder. La concentration et les ingrédients qu'il va y mettre. C'est ça qui m'intéresse, si on veut espérer le meilleur résultat possible. « C'est une saison tellement bizarre, pour tous les clubs » Y a-t-il un sentiment de revanche par rapport au match aller (1-4) ?
On a vécu une mi-temps très difficile là-bas, c'est vrai (1-4, à la pause). On avait été complètement absent et ils avaient connu énormément de réussite sur la moindre de leurs tentatives. C'est un autre match, même si c'est une équipe intéressante par rapport à ce qu'elle propose. Il y a beaucoup de bons joueurs, capables de faire des différences. Ils ont des velléités offensives intéressantes. Mais ils sont nettement moins bien, en ce moment...
Toute équipe, cette saison, passe par des niveaux de forme différents. C'est une saison tellement bizarre, pour tous les clubs. En termes de régularité, pour beaucoup d'équipes et de joueurs, c'est difficile. On ne va pas tout mettre sur le dos du Covid, mais c'est quand même très particulier. Et on voit toute la difficulté de jouer à domicile, sans supporters. Les équipes se présentent à l'extérieur désinhibées et tout est remis en question. C'est pour ça que c'est très difficile d'avoir de la régularité dans les résultats et les prestations, également. « Il y a de la progression, mais ça ne va pas aussi vite que ce que l'on voudrait » Après ce match à Paris, ne craignez-vous pas une certaine décompression ?
On a toujours été dans la recherche d'élever ce groupe, de le voir avec plus de concentration et de fiabilité. Et avec aussi une meilleure gestion, match après match. Notre équipe doit être en capacité d'enchaîner et de trouver de la régularité, dans ses prestations individuelles et collectives. Et donc de nos résultats. Il y a de la progression, mais ça ne va pas aussi vite que ce que l'on voudrait. Il y a des rappels à faire pour certains, encore de l'apprentissage pour d'autres, pour qu'ils franchissent des paliers. »