Foot - L1 - Saint-Étienne - Le maire de Saint-Étienne espère que Roland Romeyer et Bernard Caïazzo « tiendront cette promesse » de vente

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Dans un entretien accordé à « But ! », Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne, s'est positionné dans le conflit qui entoure l'ASSE, réclamant les départs de Roland Romeyer et Bernard Caïazzo en cas de projet concret. Une prise de position et un coup de pression. Dans un entretien accordé à But !, Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne, a donné un avis tranché sur la situation de l'ASSE : « Objectivement, elle est assez inquiétante. Quand on en est à faire des calculs à sept ou huit journées de la fin du Championnat, à regarder les résultats des autres équipes qui luttent pour ne pas descendre... Il suffit de regarder le classement pour voir que c'est fragile [...]. Et c'est doublement inquiétant puisque la situation financière est fragile elle aussi. » Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne « J'estime que le club a besoin d'un souffle nouveau. Si les dirigeants actuels en sont porteurs, même s'ils sont là depuis 17 ans, je n'y vois aucun problème. Mais il me semble que ce n'est pas le cas aujourd'hui » C'est pourquoi l'édile demande que Bernard Caïazzo, président du conseil de surveillance de l'ASSE, et Roland Romeyer, président du directoire, tous deux propriétaires du club depuis 2004, tiennent « cette promesse » de vente « en cas de projet sportif intéressant ». « Il me semble que ce serait dans l'intérêt du club. Et dans l'intérêt général. [...] J'estime que le club a besoin d'un souffle nouveau. Si les dirigeants actuels en sont porteurs, même s'ils sont là depuis 17 ans, je n'y vois aucun problème. Mais il me semble que ce n'est pas le cas aujourd'hui. Cette question d'une fin de cycle, les dirigeants y avaient répondu eux-mêmes quand ils s'étaient positionnés pour vendre. Ce qui inquiète aujourd'hui, c'est avant tout le manque de lisibilité par rapport à l'avenir, le manque de perspectives. »