Foot - L1 - Sanctionnés par la commission de discipline de la LFP, les dirigeants de Reims taclent l'arbitrage

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Reims
    Reims
    En directAujourd’huiDemaincontre--|

Sanctionnés pour leur comportement après le match face à l'OM le 22 décembre (1-1), les dirigeants du Stade de Reims ont réagi via un communiqué. La commission de discipline de la LFP s'est réunie mercredi, et n'a pas épargné le Stade de Reims. Jean-Pierre Caillot, le président rémois, a écopé de « six matches de suspension dont trois matches avec sursis, de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles ». Mathieu Lacour, son directeur général, a lui écopé de six matches de suspension fermes. Des décisions qui ne passent pas du côté du Stade de Reims, qui a réagi vendredi via un communiqué, en s'en prenant véhément au corps arbitral : « À l'heure où les joueurs, entraîneurs et dirigeants sont sans cesse observés, évalués et jugés, il est incompréhensible que les hommes en noir ne soient pas également l'objet d'une telle attention. En ce sens, il semble urgent d'adopter des réformes visant à faire évoluer cette profession ô combien difficile mais desservie par le mutisme et l'opacité dont elle fait parfois preuve. » Les dirigeants en ont également profité pour mettre en garde les arbitres sur la manière dont est arbitré le club, à l'aube de la deuxième partie du championnat : « Nous déplorons de manière purement factuelle, un certain nombre d'erreurs arbitrales ayant impacté notre première partie de saison. En outre, le Stade de Reims est l'équipe qui a subi le plus de décisions défavorables après le recours à la VAR. Il est coutume de dire que les erreurs s'équilibrent sur une saison, le club et ses supporters attendent avec impatience la deuxième partie du championnat pour pouvoir vérifier cet adage ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles