Foot - L1 - Strasbourg - Jean-Yves Hours, entraîneur des gardiens de Strasbourg, s'en va le devoir accompli

L'Equipe.fr
L’Equipe

Entraîneur des gardiens de Strasbourg depuis 2016, Jean-Yves Hours, en fin de contrat, ne poursuivra pas l'aventure et devrait être remplacé par Stéphane Cassard. Surpris par cette décision du club, il part avec le sentiment du devoir accompli et espère vite rebondir. Depuis fin mars et jusqu'à ce vendredi, Jean-Yves Hours fabrique tous les jours à tour de bras des surblouses destinées au personnel soignant du Bas-Rhin et du Haut-Rhin. L'entraîneur des gardiens de Strasbourg, qui a terminé dixième de L 1, explique : « Mon ami Jean-Luc Filser, le speaker de la Meinau, m'a incité à le rejoindre pour m'investir de cette manière, chez lui, à Dingsheim. » Avec les bénévoles du club local, et sous l'égide de l'association « Femmes de foot », dirigée par Sabryna Keller - l'épouse du président du Racing (Marc) - qui a multiplié les initiatives de solidarité depuis le début de la pandémie de coronavirus, dont une avec un fonds où le staff et les joueurs ont offert 30 000 €. « On a fourni d'abord les infirmières libérales, puis les EHPAD et enfin les hôpitaux », détaille Hours (55 ans). « C'est fondamental pour moi de me rendre utile dans cette région particulièrement touchée par le virus. Cela me fait sentir encore plus alsacien, malgré mon accent du sud... » sourit le natif de Lunel (Hérault). Arrivé au RCSA en 2016, avec Thierry Laurey, l'entraîneur (prolongé le 21 mars d'un an) et son adjoint, Fabien Lefèvre, il aurait donc aimé poursuivre l'aventure avec eux. Mais les dirigeants et le coach en ont décidé autrement puisque son contrat, qui arrive à son terme le 30 juin, n'a pas été renouvelé. Sachant que le départ, acté mercredi, de l'autre adjoint, David Ducourtioux (présent depuis l'été dernier) est en revanche voulu par l'intéressé, ils affirment ainsi leur volonté de remodeler le staff « par petites touches ». Comme celle d'un remplaçant à Ducourtioux, la venue de Stéphane Cassard sera prochainement officialisée. Cet ex-portier de l'équipe alsacienne (2004-2010) succédera donc à Hours. Jean-Yves Hours, futur ex-entraîneur des gardiens du RCSA « C'est un choc, qu'il a fallu digérer » « Sincèrement, c'est une surprise et même un choc, qu'il a fallu digérer », confie ce dernier : « J'ai développé une relation privilégiée avec les trois gardiens actuels, qui ont tous prolongé - Matz Sels (28 ans, jusqu'en 2024), Bingourou Kamara (23 ans, jusqu'en 2023) et Eiji Kawashima (37 ans, jusqu'en 2021) - et le bilan parle pour moi. Matz est l'un des plus réguliers, les plus forts de L1 à son poste et Bingourou a été déterminant dans notre victoire en Coupe de la Ligue, en 2019. » Matz Sels (Strasbourg) : « J'étais un monstre » Sa trop « grande gueule », au goût de certains, lui a peut-être nui. Mais il ne changera pas et se déclare « ouvert à toute proposition, en France ou à l'étranger, en club ou en sélection », fort de sa solide expérience. Avant Strasbourg, il avait entraîné les gardiens de Sedan (2003-2008), de l'Évian-TG (2009-2014) et de la Guinée (2015-2016). En attendant, comme à la demande de ses joueurs, le Racing a décidé de reprendre l'entraînement, dans des conditions bien sûr très encadrées, du 12 au 29 mai, Jean-Yves Hours va pouvoir côtoyer une dernière fois ses trois « petits » : « C'est fondamental pour moi. On va axer les séances sur le travail avec le ballon, pour leur permettre de retrouver toutes leurs sensations et on va sûrement encore vivre des moments humains privilégiés ». Avec de la sueur et du plaisir. Strasbourg : Bingourou Kamara, le pied malin

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi