Foot - L1 - Strasbourg-PSG - Strasbourg-PSG : les raisons d'un report

L'Equipe.fr
L’Equipe

Avec environ 25 % des spectateurs de la Meinau provenant du Haut-Rhin, important foyer du coronavirus, la préfète du Bas-Rhin n'a pas hésité à remettre Strasbourg - PSG. « Que voulez-vous faire ? Si on me dit que le match est remis pour des raisons de santé publique, on ne joue pas et c'est tout ! On ne peut pas aller contre ça, c'est important, quand même... » Ces paroles pleines de bon sens avaient été prononcées hier par Thierry Laurey, l'entraîneur de Strasbourg, lors de sa conférence de presse précédant le match face au PSG, quelques heures avant la décision prise par Josiane Chevalier, la préfète du Bas-Rhin. Celle-ci a décidé d'imposer par arrêté le report de la rencontre, programmée à 17 h 30 cet après-midi. « Nous avons été avertis de cet arrêté nous demandant que la rencontre soit reportée car 25 % des spectateurs attendus sont originaires du Haut-Rhin, où un '' cluster '' (foyer important) existe », nous a précisé le directeur général exécutif de la LFP, Didier Quillot. « Concernant sa nouvelle date, elle dépendra de deux éléments : le calendrier du PSG, encore engagé dans quatre compétitions, et l'évolution de la situation sanitaire en France. L'objectif de la Ligue est que le Championnat aille à son terme et que tous les matches se jouent, quelles que soient les conditions. » Ce matin, aucune autre rencontre de la 28e journée de L 1 n'apparaît menacée par un report ou même par un huis clos. Le département du Haut-Rhin, où 81 cas de coronavirus étaient confirmés samedi (contre 49 dans le Bas-Rhin), en particulier à la suite d'un rassemblement évangélique à Mulhouse fin février, a en effet été placé hier par la préfecture locale « au stade 2 renforcé » de l'épidémie. L'actualité liée au coronavirus Cela a conduit à prononcer la fermeture d'une centaine d'établissements scolaires et d'interdire tous les rassemblements de plus de cinquante personnes. Mis à part des délocalisations de séances d'entraînement, mercredi et jeudi, dans des communes voisines afin de préserver leur pelouse - sans lien, donc, avec le coronavirus - les Strasbourgeois s'étaient préparés normalement pour la réception du PSG, en appliquant bien sûr les précautions préconisées partout. « On a mis des mesures en place, comme de mettre du gel hydroalcoolique à divers endroits du vestiaire, mais on n'a pas d'inquiétude particulière », avait confié Laurey. Strasbourg-PSG reporté Dans la soirée, son président, Marc Keller, a réagi sobrement au report, par le biais d'un communiqué : « Nous prenons acte. Face aux risques liés au coronavirus et à sa propagation, nous comprenons que la santé des personnes, en l'occurrence celles des spectateurs qui désiraient se rendre à la Meinau, représente une priorité absolue. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi