Foot - L1 - Strasbourg régale et enfonce Metz en Ligue 1

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En match d'ouverture de la 6e journée de Ligue 1, Strasbourg a aisément battu Metz (3-0), grâce à une excellente première période et un doublé d'Habib Diallo. Le Racing remonte à la 10e place, tandis que les Grenats sont désormais 19es. Le match : 3-0 Ce derby de l'Est n'aura pas réellement tenu ses promesses, si l'on considère qu'il fut bien trop vite plié, étonnamment déséquilibré, dans sa première partie, au moins. Les Strasbourgeois ont abordé ce match comme il le fallait dans l'état d'esprit et l'intensité mise dans chacune de leurs offensives. lire aussi Le film de Strasbourg - Metz Bien sûr, il y eut cette première tête grenat d'Habib Maïga, mais dans la même minute, ce sont les Alsaciens qui ont ouvert le score sur un penalty, Alexandre Oukidja ne maîtrisant pas sa sortie sur Dimitri Liénard, le piston gauche du 3-5-2 privilégié par Julien Stéphan. Ludovic Ajorque n'a pas tremblé pour le transformer (6e). Pas plus qu'Habib Diallo dans la surface, réussissant un doublé (26e, 40e, voir ci-dessous) et annihilant tout suspense à la mi-temps. Le triple changement effectué, à la pause, par Frédéric Antonetti a semblé rééquilibrer l'opposition. À moins, aussi, que les Strasbourgeois aient accepté de subir pour mieux contrer. Ils se sont ainsi montrés dangereux, avec cette frappe d'Ajorque 55e), celle de Kevin Gameiro, rentré à la place de Diallo (68e, blessé) et le coup franc de Liénard (85e). lire aussi Le classement de Ligue 1 Les Messins ? Ils ont fait illusion, sur des tentatives de Lamine Gueye, de loin (50e), et de Dylan Bronn, de la tête (77e), mais Matz Sels s'est montré vigilant. Et un peu chanceux quand Kiki Kouyaté a trouvé son poteau gauche (81e). Bien insuffisant pour éviter de rétrograder d'une place et occuper la 19e, inquiétante. La Racing, lui, peut souffler, intégrant le milieu de tableau (10e), en attendant la suite de cette 6e journée. Le joueur : Diallo, Habib de gala Il s'agissait forcément d'un match un peu particulier pour l'attaquant sénégalais de 26 ans. Car le derby, jusqu'à il y a un an, il le disputait dans le camp d'en face, celui de Metz, où il était arrivé en 2015. Et où il s'était imposé, à la différence de ce qui lui arrive à Strasbourg. Victime de la concurrence de Ludovic Ajorque et de Kevin Gameiro, recruté libre cet été de Valence, il n'était titulaire que pour la deuxième fois, cette saison, malgré ses 9 buts lors du précédent exercice. Et, après avoir été à l'origine du penalty (6e), il a en profité pour inscrire un doublé, son premier au Racing, profitant d'abord d'un ballon dans la profondeur de Gerzino Nyamsi pour effacer Dylan Bronn et ajuster Alexandre Oukidja (26e), avant de bénéficier du service aérien de Ludovic Ajorque pour récidiver (40e). Voici Diallo avec déjà trois buts et l'espoir de venir titiller, peut-être, les choix de son entraîneur. 13 Il s'agit désormais du nombre de buts encaissés par le FC Metz, depuis le début de la saison, soit en 6 matches (plus mauvaise défense de L1). Il n'est pas besoin d'aller plus loin pour expliquer les tourments des Grenats.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles