Foot - L1 - Troyes - Bruno Irles, nouvel entraîneur de Troyes : « Ce serait stupide de tout changer d'un coup »

·4 min de lecture
Foot - L1 - Troyes - Bruno Irles, nouvel entraîneur de Troyes : « Ce serait stupide de tout changer d'un coup »
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Bruno Irles
    Footballeur et entraîneur français

Nommé lundi entraîneur de Troyes à la place de Laurent Batlles, Bruno Irles n'arrive pas pour tout révolutionner dans l'immédiat, comme il l'a expliqué ce mercredi en conférence de presse. « C'est une belle surprise pour vous, cet appel de l'ESTAC ?
Inattendu. On est en poste (entraîneur de Quevilly-Rouen, L2), c'est les vacances. Oui, bien sûr. Imaginez, je suis entraîneur pro, j'ai eu un parcours de formateur, je suis passé par l'étranger (Shériff Tiraspol, en Moldavie ne 2016) car je n'avais pas de boulot ici. Je suis même passé par le chômage avant de rebondir en National. Ce sont des galères... Quand vous avez une Ligue 1, un projet de l'ESTAC et un projet de City Group (propriétaire de Troyes), c'est une belle surprise et une belle opportunité difficile à refuser même si on est sous contrat. lire aussi Cinq choses à savoir sur Bruno Irles, nouvel entraîneur de l'ESTAC N'est-ce pas compliqué de se lancer en cours de saison alors que vous n'avez pas constitué le groupe en collaboration avec le directeur sportif ?
C'est juste, je me suis posé la question. Je suis arrivé à Pau à la même période (janvier 2019). Effectivement, c'est plus simple d'être nommé en début de saison. Mais je suis Bruno Irles, je n'ai pas encore entraîné en L1, j'ai une opportunité qui est en milieu de saison, mais je l'ai déjà fait. Je sais que c'est difficile mais je suis prêt à prendre ce projet comme il l'est. Le match contre Montpellier, dimanche, arrive vite...
Vous n'allez pas voir tout de suite tous les changements. Ce serait stupide de ma part de tout changer d'un coup, car on perdrait ce qui fait la force de l'ESTAC aujourd'hui. Mon but c'est, peu à peu, d'améliorer ces points forts, de compléter le projet. J'ai analysé ce que je compte apporter moi, ce que le mercato amènera aussi. Dès le prochain match, vous pourrez déjà voir de petits points de changement. « J'ai une qualité technique et un jeu de possession très intéressants : ça peut être une base pour développer d'autres points » Comment avez-vous analysé votre nouvelle équipe ?
Il y a d'abord l'analyse collective. J'ai analysé Troyes comme je l'ai fait récemment pour Monaco (en Coupe de France). J'aime beaucoup cet exercice, je le faisais à Canal. J'ai aussi passé du temps aussi individuellement sur chaque joueur pour voir, selon ma façon de faire, à quel poste j'aimerais bien faire jouer chacun d'eux, pour avoir de la matière lors de discussions avec eux. Il y a eu une grosse analyse pour arriver avec le plus d'armes possibles. Quelles sont les forces de Troyes ?
Ce n'est pas donné à n'importe quelle équipe de sortir de la L2. Elle a des forces dans le jeu de possession, dans la qualité technique. Après, le beau jeu... La passe de mon gardien vers mon attaquant qui marque, c'est bien joué, c'est du beau jeu. On n'est pas obligés d'en faire quarante pour arriver. Mais ce sont des éléments de langage. Pour revenir aux points forts, j'ai une qualité technique et un jeu de possession très intéressants : ça peut être une base pour développer d'autres points. Aurez-vous plus de latitude pour appliquer vos idées par rapport à Pau et QRM ?
Oui. Clairement. C'est pour ça, quand on regarde juste les deux dernières années, on peut dire : "Oui, Bruno Irles, il y a peut-être un peu plus de jeu long." Mais est-ce que j'avais à Pau ou QRM la qualité technique que vous avez ici à Troyes ? Pas forcément. Ça va plus correspondre à ce que je suis. Il ne faut pas se le cacher, ma direction compte aussi sur moi à ce niveau-là. On n'a pas l'effectif du PSG ou de Monaco, il va falloir optimiser nos moyens. Il faut aussi s'adapter à ça et faire surperformer l'équipe. » lire aussi Relations tendues, incompréhension sur le mercato, pourquoi Laurent Batlles quitte Troyes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles