Foot - L1 - Vainqueur sur le fil à Angers, Monaco revient à un point du PSG en tête de la Ligue 1

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Quatre jours après s'être qualifié pour les demi-finales de la Coupe de France aux dépens de Lyon (2-0), Monaco a aligné une cinquième victoire d'affilée en Ligue 1 dimanche, sur la pelouse d'Angers (1-0). Wissam Ben Yedder et ses coéquipiers sont deuxièmes à un point du PSG, en attendant le choc entre Lyon et Lille (21 heures). Le match : 0-1 S'il avance à un rythme de champion, Monaco sait qu'il n'est pas maître de son destin dans la course au titre. À moins d'un mois de la fin de la saison, son avenir dépend en partie des autres, et notamment de Lille et Lyon, adversaires en clôture de la 34e journée dimanche soir (21 heures, à suivre en direct commenté sur notre site). Mais l'ASM fait ce qu'il faut pour entretenir son rêve inavoué : longtemps sans solution contre une solide équipe d'Angers dimanche, elle a su faire preuve de patience avant d'arracher la victoire grâce à Wissam Ben Yedder (79e, 1-0), son nouveau remplaçant de luxe. Avant le choc du soir, elle est deuxième du classement, à un point du leader parisien. lire aussi Le film d'Angers - Monaco À l'image de leur quart de finale de Coupe de France sur la pelouse de Lyon (2-0) mercredi, les hommes de Niko Kovac ont eu du mal à trouver des espaces dans la défense à cinq mise en place par Stéphane Moulin. S'ils n'ont jamais été mis en danger (4 tirs pour le SCO, aucun cadré), ils n'ont pas fait grand-chose du ballon en première période, pas aidés il est vrai par le rythme d'une partie très hachée. Certains joueurs, comme Alexandre Golovine, Caio Henrique ou Youssouf Fofana, ont aussi semblé fatigués, moins incisifs que d'habitude, et le banc était moins fourni, car Sofiane Diop est blessé et que plusieurs éléments sont touchés par le Covid (Matsima, Matazo, Millot, Diatta, G. Martins). Mais l'ASM, malchanceuse sur une reprise de Guillermo Maripan renvoyée par la transversale à la 54e minute, a l'habitude de finir fort ces derniers temps (13 de ses 14 derniers buts en seconde période), et elle a donc fini par forcer le verrou. Dans le pire des cas, elle sera troisième au moment de retrouver l'OL le week-end prochain, dans un nouveau sommet décisif dans la course au titre. 22 Monaco totalise 22 victoires après 34 matches de Ligue 1 cette saison, son meilleur bilan à ce stade depuis 2016-2017 (26). L'ASM s'est adjugée le titre à chaque fois qu'elle a compté au moins autant de succès à ce moment de la saison (1960-1961, 1981-1982 et 2016-2017). Le joueur : Ben Yedder, les buts et l'état d'esprit Wissam Ben Yedder a pris l'habitude de ne plus commencer les matches depuis un mois, et c'était encore le cas dimanche. Niko Kovac lui avait encore préféré Stevan Jovetic pour épauler Kevin Volland, mais le capitaine de l'ASM ne s'en formalise pas, car il est tout aussi précieux quand il sort du banc. Au stade Raymond-Kopa, il n'a attendu que 17 minutes pour relayer le Monténégrin, blessé, et c'est de lui que sont venues les rares situations monégasques en première période (29e, 36e, 43e). S'il a été plus discret en seconde, il n'a pas manqué de sang-froid lorsque Fofana l'a lancé en profondeur devant Bernardoni à la 79e, piquant son ballon avec beaucoup de finesse pour offrir les trois points à son équipe. « Ce n'était pas un match facile et c'est important qu'on l'ait gagné, même dans la difficulté, a souligné le meilleur buteur monégasque (18 réalisations en Ligue 1 cette saison) au micro de Canal +. Que le coach me fasse jouer ou pas, le plus important c'est de rester solidaire avec l'équipe, de tout donner collectivement. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.