Foot - L1 - VAR - Classement de l'utilisation du VAR en Ligue 1 : Monaco a-t-il raison de se plaindre ?

L'Equipe.fr
L’Equipe

« Les décisions du VAR sont toujours contre Monaco », a assuré le vice-président de l'ASM Oleg Petrov après la défaite de son équipe à Nîmes avec deux expulsions. À tort ou à raison ? On n'en voudra pas aux supporters monégasques s'ils ont des sueurs froides à chaque utilisation de l'assistance vidéo à l'arbitrage. « Je remarque que les décisions du VAR sont toujours contre Monaco. Je ne sais pas pourquoi on est constamment pénalisés [...] Je vais devoir en parler à la Ligue », pestait Oleg Petrov, après la défaite à Nîmes (1-3, samedi soir). À la demi-heure de jeu, l'arbitre M. Lesage avait finalement changé le carton jaune infligé à Tiémoué Bakayoko en carton, après visionnage des images : une grosse semelle du milieu de terrain sur un adversaire. Résultats et programme de la 22e journée de Ligue 1 Mais avec un différentiel de moins 8 entre décisions favorables et défavorables, Monaco peut regretter les interventions du VAR. Ces inversions ont presque toujours permis d'éviter des erreurs manifestes, mais les Monégasques avaient été les plus pénalisés par la vidéo en 2018-2019. Le classement de Ligue 1 59 DÉCISIONS MODIFIÉES APRÈS L'INTERVENTION DU VAR Tous domaines confondus, soit les buts, les penalties et les cartons rouges et l'erreur d'identité sur un joueur. Ce dernier cas s'est produit une fois, mais forcément, sans conséquence sur ce classement puisque cela n'est pas en faveur ou défaveur d'une équipe, par définition.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi