Foot - L1 - Vitorino Hilton a refusé une offre de Brest cet été

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Faute d'avoir obtenu de prolonger son contrat avec Montpellier cet été, le défenseur brésilien Vitorino Hilton (44 ans) a choisi de prendre sa retraite, à contrecoeur. Mais il ne manquait pas de propositions, notamment en France. À la retraite depuis le mois de juillet, Vitorino Hilton (44 ans) a révélé lundi au micro de France Bleu Hérault avoir refusé « le dernier jour du mercato » une proposition du Stade Brestois et de son nouvel entraîneur Michel Der Zakarian, qu'il a côtoyé pendant quatre ans à Montpellier (2017-2021). S'il souhaitait prolonger son contrat avec le MHSC, qui a préféré s'engager dans un nouveau cycle, le défenseur aux 512 matches de Ligue 1 (dont 320 avec Montpellier) n'était en revanche pas prêt à s'éloigner de sa famille, à qui il souhaite désormais donner sa « priorité ». Ce qui explique qu'il ait aussi refusé des propositions au Brésil. « Je ne peux pas m'arrêter, c'est plus fort que moi » Mais Hilton n'en a sans doute pas fini avec le foot. Ces derniers jours, il a annoncé sur les réseaux sociaux être « à la recherche d'un nouveau club ». Sans en dire plus. « Ça peut être en tant qu'entraîneur, joueur, on ne sait pas. L'envie de jouer a toujours existé. [...] Quand je commente les matches (pour Amazon) et que je suis au bord de la pelouse, ça me manque beaucoup. [...] Mon épouse était très contente quand j'ai mis un terme à ma carrière, parce qu'elle savait que je serais plus souvent à la maison. Mais ces derniers temps, elle me pousse à trouver quelque chose, elle n'en peut plus de moi (rires). Je ne peux pas m'arrêter, c'est plus fort que moi. Je suis actif toute la journée. Je me lève à 5h30 ou 6 heures du matin et je suis non-stop jusqu'à 23 heures. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles