Foot - L2 - Auxerre - « Le plan n'a pas été réalisé », justifie James Zhou à propos du départ de Francis Graille à Auxerre

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le propriétaire chinois de l'AJ Auxerre (Ligue 2), James Zhou, estime que Francis Graille, qui s'apprête à quitter la présidence du club, n'a pas atteint l'objectif qui lui avait été fixé. À Auxerre, l'annonce et le timing du départ de Francis Graille ont suscité la surprise, voire l'incompréhension. Le président de l'AJA, dont le contrat expirait le 30 juin, a laissé sa place au propriétaire chinois du club, James Zhou, qui en a dit un peu dans un entretien à l'Yonne républicaine mercredi. « Je sais que je ne suis pas la meilleure personne pour être président d'un club de foot professionnel, mais le plan de cinq ans que j'ai établi lors de mon arrivée dans l'Yonne n'a pas été réalisé, a répondu Zhou. Avec l'épidémie actuelle, de plus, nous devons définir un nouveau plan pour la prochaine étape. Les affaires quotidiennes du club sont entre les mains du directeur général (Baptiste Malherbe, ndlr) et de nos employés actuels. Je resterai en contact avec eux par vidéoconférence ou téléphone jusqu'à la réouverture de la frontière franco-chinoise. » James Zhou à propos de Cédric Daury « Il a sauvé deux fois le club, au bord de la relégation, il a apporté une grande contribution à l'AJA » À la question de savoir si Cédric Daury est menacé, le propriétaire chinois répond qu'il ne va « pas licencier » son directeur sportif. « Il a sauvé deux fois le club, au bord de la relégation, il a apporté une grande contribution à l'AJA, souligne Zhou. S'il souhaite partir pour des raisons personnelles, je respecterai son choix. Par ailleurs, la qualité de M. (Jean-Marc) Furlan en tant qu'entraîneur est visible, un retour en Ligue 1 est ce que tout le monde souhaite. Je vais m'impliquer davantage et on va travailler ensemble vers cet objectif. » À deux journées de la fin, Auxerre (6e) n'a plus aucune chance de terminer parmi les deux premiers de Ligue 2, mais il reste en course pour les barrages d'accession en Ligue 1 avant la réception de Grenoble samedi (20 heures).