Foot - L2 - Coronavirus - Coronavirus : la « place du cocu » pour l'AC Ajaccio, 3e de Ligue 2 ?

L'Equipe.fr
L’Equipe

Ancien président de l'AC Ajaccio de 2008 à 2015 et désormais président de la holding propriétaire du club, Alain Orsoni ne se fait pas d'illusion quant aux chances de promotion en Ligue 1 de l'ACA après l'annonce de la fin de la saison mardi. Alors que l'annonce par le gouvernement de la suspension définitive des saisons de Ligue 1 et de Ligue 2 rend très incertaine - voire improbable - la tenue de barrages, le président de la holding propriétaire de l'AC Ajaccio, Alain Orsoni, craint « fort que la place du 3e » - celle du club corse - « soit celle du cocu ». « La messe est dite, le Havrais (le Premier ministre Édouard Philippe) a tranché, a écrit l'ancien président de l'ACA (2008-2015) sur les réseaux sociaux. Je ne m'étendrai pas sur les raisons sanitaires, on peut comprendre le principe de sécurité mais j'ai du mal à comprendre que ce ne soit pas dangereux pour les élèves et que cela le soit pour les joueurs... Bon maintenant va commencer la foire d'empoigne... Qui monte qui descend ? Il y a moult options, ce qui est certain c'est que les deux premiers montent. Normal ! Quid des barragistes, puisque visiblement il n'y aura pas de barrages. [...] Si Le Havre était à notre place il aurait une chance... Ajaccio, bon on peut toujours rêver. Réponse lors de l'assemblée générale de la LFP, on se prépare. Mais... »

La messe est dite, le havrais à tranché... Je ne m'étendrai pas sur les raisons sanitaires, on peut comprendre le...

Publiée par Alain André Orsoni sur Mardi 28 avril 2020

Coronavirus : comment la reprise de la L1 s'est évanouie

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi