Foot - L2 - Coup d'arrêt pour le Paris FC, battu par Guingamp

·2 min de lecture

Dominateur, le Paris FC a subi sa première défaite de la saison face à Guingamp. Un petit couac après un début de saison prometteur. Avec de nombreuses absences de chaque côté, les entraîneurs du Paris FC, Thierry Laurey, et de Guingamp, Stéphane Dumont, avaient dû bricoler avec deux formations un peu inédites au coup d'envoi. Côté breton, l'ancien adjoint de David Guion avait aligné une défense inexpérimentée avec une moyenne d'âge de 22 ans. Au PFC, Laurey titularisait Demoncy à la récupération et confiait les clés du jeu au gamin, Check-Oumar Diakité, 18 ans, tout juste revenu de sélection en U20. lire aussi Le film du match
Face à des Guingampais prudents, ce sont les Parisiens qui entamaient le mieux la rencontre avec une frappe de Cyril Mandouki, repoussée par Enzo Basilio (11e). Les décalages étaient trouvés et avec eux, les occasions de but. Mais par manque de lucidité ou précipitation, Diakité, Morgan Guilavogui ou encore Gaëtan Laura laissaient échapper des opportunités d'ouvrir le score. Deuxième victoire à l'extérieur de Guingamp Même en subissant largement, les Costarmoricains ont tenté, le plus souvent en contre, d'enquiquiner la défense parisienne. Maxime Barthelmé faisait la joie des 200 bruyants supporters guingampais, en trouvant la face extérieure du poteau de Vincent Demarconnay (19e). Avec ses armes, Guingamp allait même réussir à prendre l'avantage juste avant la mi-temps. Mathias Phaeton, de la tête sur un centre de Yohan Ndenbe, trouvait Arthur Gomis démarqué au second poteau. Le pensant hors-jeu, les Parisiens s'étaient arrêtés de jouer mais l'attaquant continuait son action en offrant à l'ancien Stéphanois Charles Abi, pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, une occasion en or (0-1, 41e). À la reprise, la petite pépite parisienne, Check-Omar Diakité, manquait d'abord de vitesse (50e) puis sa frappe était détournée, à nouveau, par Basilio (57e). Toute la seconde période allait se résumer à une très nette mais stérile domination parisienne avec encore des insuffisances techniques et dans la finition comme cette tête de Warren Caddy, totalement seul aux six mètres, qui filait au-dessus du but de Basilio (80e). Le gardien de l'En-Avant qui s'illustrait encore sur la frappe de Migouel Alfarela (88e). Guingamp empochait sa seconde victoire à l'extérieur après celle obtenue à Auxerre, il y a trois semaines. De son côté, le Paris FC vivait un coup d'arrêt avec son premier revers de la saison. lire aussi Le classement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles