Foot - L2 - Ligue 2 : Toulouse commence son marathon par une défaite

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Les Toulousains ont été battu (1-3) samedi par le Paris FC, au stade Charléty, pour le premier des cinq matches qu'ils doivent jouer en quinze jours. Diminué par le Covid-19 et privé notamment de Maxime Dupé, Kelvin Amian et Brecht Dejaegere, le TFC a débuté son marathon de cinq matches dans les quinze prochains jours par une défaite (1-3) samedi contre le Paris FC. Maîtrisés en début de match par les Parisiens, soutenus par une dizaine de supporters venus les encourager avec mégaphone et fumigènes, les Violets, en jaune pour l'occasion, ont concédé l'ouverture du score dès la 12e minute. lire aussi Résultats et calendrier de L2 À la suite d'un centre de Gaëtan Laura, Warren Caddy remisait vers Moustapha Name, dont la volée ratée se transformait en passe décisive pour Florian Martin, décisif de près du pied gauche. Dans ce duel entre clubs à la lutte pour la montée, les Toulousains n'ont pas perdu de temps pour réagir. Après avoir raté une tête quelques secondes avant le but de Martin, qu'il n'a pas cadrée (11e), Vakoun Bayo n'a pas raté la deuxième. Il a égalisé, tout en délicatesse (16e). Ce septième but de l'Ivoirien en Ligue 2 cette saison a semblé plonger le speaker dans un profond désarroi. Il a repris goût à la vie en toute fin de match, lorsque Moustapha Name a redonné l'avantage au PFC (86e) puis que Saïd Arab a marqué à son tour dans le temps additionnel. Le Paris FC se rapproche des barrages d'accession Avant ces deux buts, il n'y avait pas vraiment de quoi se réjouir. Les occasions avaient été plutôt rares et se comptaient sur les doigts d'une main, au contraire des interventions en retard et des fautes, à la suite desquelles nombre de joueurs ont passé de longues minutes allongés sur la pelouse du stade Charléty, comme Isak Peterson et Bafodé Diakité (TFC) ou Lalaïna Nomenjanahary (PFC). lire aussi Le classement de L2 Le match a donc été haché, les phases de jeu assez rares. Et les Parisiens ont remporté un précieux succès dans la perspective des barrages d'accession à la Ligue 1 : ils sont désormais cinquièmes. La troisième place des Toulousains est, elle, sous la menace des Grenoblois.