Foot - L2 - Nancy - Benoît Pedretti maintenu sur le banc de Nancy ?

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Benoît Pedretti, l'entraîneur intérimaire de Nancy (Ligue 2), pourrait continuer sa mission sur le banc lorrain. Jusqu'à la fin de la saison ? Un match nul sur la pelouse du Paris FC le 2 octobre et la première victoire de la saison à domicile contre Guingamp samedi (2-1) ont confirmé un regain pour l'AS Nancy-Lorraine depuis l'arrivée comme entraîneur intérimaire de Benoît Pedretti sur le banc. L'ancien joueur international a repris certaines choses en main et a visiblement profité de la dernière trêve internationale pour affirmer ses directives : « Cette coupure a été bénéfique. On a pu rentrer dans les détails et j'ai le sentiment que les joueurs sont contents », nous disait Pedretti dimanche. lire aussi Programme de la 13e journée Une adhésion qui doit faire réfléchir les dirigeants lorrains, toujours en quête d'un nouveau technicien après le limogeage de Daniel Stendel, fin septembre : « On a encore travaillé sur le dossier lundi, on va continuer à le faire, mais il n'y a pas eu d'avancées significatives. Tant qu'un choix ne s'impose pas naturellement, on ne bouge pas. On ne veut pas se précipiter au sujet d'une décision aussi importante pour l'avenir du club et nous avons justement le luxe de pouvoir prendre notre temps grâce au travail de Benoît (Pedretti) », a confié mardi le président Gauthier Ganaye à L'Est Républicain. Gauthier Ganaye, le président de Nancy « Benoît parvient à mobiliser tout le monde et c'est certainement le plus dur dans le métier d'entraîneur » Le bon travail de l'ancien joueur d'Auxerre pourrait-il pour le coup se prolonger dans le temps. Ganaye n'a pas exclu cette option. « C'est une possibilité. Benoît parvient à mobiliser tout le monde et c'est certainement le plus dur dans le métier d'entraîneur. Il a les joueurs avec lui et c'est tout à son honneur. C'est parce que son management est de qualité. » lire aussi Classement de Ligue 2 De plus, l'amende de 12 500 euros par match, infligée aux clubs sans technicien titulaire du DEPF, (Pedretti vient juste d'obtenir le DES et doit travailler un an avant de passer à l'étage supérieur) ne serait pas un obstacle face au coût d'un entraîneur extérieur qui viendrait certainement avec au moins un adjoint.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles