Foot - L2 - Paris FC - René Girard (Paris FC) : « Leur redonner envie »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le nouvel entraîneur du Paris FC est officiellement entré en fonction ce lundi. L'ancien technicien de Bordeaux, Lille ou Nantes veut s'attacher avant tout à sortir le club du bas de classement. C'est un René Girard détendu et souriant qui s'est présenté ce lundi devant la presse, quelques minutes après avoir signé son contrat qui le lie maintenant au Paris FC pour six mois, et deux ans de plus en cas de maintien en Ligue 2. L'entraîneur de 65 ans prend la suite de Mecha Bazdarevic, remercié fin décembre. Mecha Bazdarevic : « J'ai tout donné » au Paris FC Au côté de son président, Pierre Ferracci, juste avant de diriger sa première séance, l'ancien entraîneur de Montpellier, avec qui il fut champion de France en 2012, est revenu sur son arrivée à la tête d'un club parisien mal en point (19e au classement) : « Que dire ? Je suis là devant vous et venir au PFC est un choix assumé. Je suis ravi d'être ici. Le projet présenté par le président Ferracci m'a donné envie de retrouver le terrain. » Ligue 2 : le parcours de René Girard depuis le titre de champion en 2012 avec Montpellier En retrait depuis son départ du club marocain du Wydad Casablanca en novembre 2018, où il sera resté six semaines sur le banc, René Girard a affirmé avoir senti un élan quand la proposition du PFC est arrivée : « J'avais des multitudes de propositions. Mais c'est ce projet qui m'a le plus attiré. On me dit que cela a surpris le milieu. Je leur réponds : ''Je fais quoi ? Je m'allonge et j'attends que cela arrive ?'' Des challenges, j'en ai connu d'autres. Ici, il y a de la fraîcheur. Cela m'a donné envie, envie d'entraîner, d'exister. Il y a des choses dans la vie qui ne s'apprennent pas, qui ne s'expliquent pas mais qui se vivent. » René Girard « Finir la saison avec l'esprit plus tranquille et partir plus tard sur quelque chose de plus ambitieux » C'est son fils Nicolas, en compagnie de Gérard Bernardet, l'autre adjoint de Girard, qui s'est adressé en premier à l'effectif parisien. Quelques tours de terrain et un réveil musculaire avant que l'ancien joueur de Nîmes et de Bordeaux ne prenne lui aussi la parole, conscient que la tâche ne sera pas aisée : « Je sais où j'arrive. La situation, tout le monde la connaît. Il faut sortir de cette zone de relégation dans un premier temps. On doit avancer pour finir la saison avec l'esprit plus tranquille et partir plus tard sur quelque chose de plus ambitieux. » Le classement de la Ligue 2 S'il estime « n'avoir rien à prouver à personne », Girard se retrouve face à un Championnat qu'il connaît très peu. Comme son effectif : « La Ligue 2 est un Championnat acharné, long et qui ne vous laisse pas de répit. Concernant les joueurs, on va avoir besoin de temps. On va faire un état des lieux, tant physique que psychologique, comme à chaque fois que l'on découvre un groupe. Les joueurs ont sûrement besoin de se libérer. Dans leur situation, je sais qu'on a tendance à se fermer. J'espère être le déclic pour qu'ils osent un peu plus. On veut leur redonner envie. » Transferts : Yacouba Coulibaly (Le Havre) signe au Paris FC Face à un groupe très jeune, René Girard sera aussi confronté à des joueurs plus expérimentés, avec un certain statut, comme Jérémy Ménez (32 ans), dont le rendement n'a toujours pas convaincu au sein du club parisien : « Jérémy, je l'ai connu en sélection de jeunes, quand j'étais à Clairefontaine. Il était certainement l'un des plus doués de sa génération. Sa carrière a eu des hauts et des bas. Avec lui comme avec les autres, on va discuter. Je viens ici avec des objectifs clairs et précis et j'attends d'avoir des garçons compétitifs sur le terrain. Je ne crois pas qu'un joueur ait signé un contrat privilégié ou de titulaire, non ? Je ferai des choix, que j'expliquerai. Le plus important sera d'être le plus objectif à ce moment-là. » À Paris, Jérémy Ménez retrouve un équilibre de vie

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi