Foot - L2 - Plusieurs salariés de Valenciennes en arrêt de travail

·1 min de lecture

Le management autoritaire du président de VA, Eddy Zdziech, serait à l'origine d'un nombre important d'arrêts maladie au sein du club. Quinzième de Ligue 2 avec quinze points en treize matchs, Valenciennes ne va pas très bien. Et a priori, la situation n'est pas plus florissante dans les couloirs du club que sur le terrain. Selon les informations relayées par 20 minutes, plusieurs salariés du club se sont mis en arrêt maladie, à cause, pour beaucoup, d'un fort stress lié au management autoritaire du président Eddy Zdziech, au club depuis 2014. « L'ambiance est délétère » « C'est un peu marche ou crève. Le président n'est pas à l'écoute des salariés du club. On est laissés à nous-mêmes. On a l'impression d'être des "merdes", a déclaré au journal gratuit un salarié du club. Les prestataires sont mieux valorisés que nous. Même en interne, les gens se bouffent entre eux. Chacun observe l'autre. C'est une accumulation de choses. On ne peut pas continuer comme ça. L'ambiance est délétère, ça va finir par exploser car il y a beaucoup de stress. » Joint par 20 minutes, Eddy Zdziech a rejeté en bloc ces allégations : « Que des gens se sentent bien ou pas bien au VAFC, peut-être. Mais ce n'est pas l'impression que ça me donne. Pour moi, les conditions de travail sont excellentes. Et quand j'entends dire que mon management est dur, il faut poser la question à tous ceux qui considèrent qu'il n'est pas dur et qui considèrent même qu'il est bon. [...] C'est un épiphénomène au vu de ce qui se passe au VAFC. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles