Foot - L2 - TFC - Un quadruplé de Rhys Healey relance Toulouse face à Sochaux

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après trois rencontres sans victoire, Toulouse a repris sa marche en avant avec un succès probant face à Sochaux (4-1), samedi. Rhys Healey, avec quatre buts, est le grand homme du match. Il ne faudra pas affronter Toulouse après un 0-0. Auxerre en avait fait les frais (0-6) après le nul des Toulousains à Amiens. Samedi, c'est Sochaux qui a plié alors que le Téfécé restait sur trois matches sans victoire et un match nul et vierge à Quevilly-Rouen-Métropole. Ce nouveau large succès des joueurs de Philippe Montanier a prouvé, si certains en doutaient encore, qu'il en faudra beaucoup pour empêcher Toulouse de retrouver la Ligue 1 en fin de saison. lire aussi Le film de Toulouse-Sochaux La lutte acharnée pour la conquête du ballon pendant le premier quart d'heure, avait donné le ton dans ce choc du haut de tableau de la Ligue 2. Loin de reculer devant le leader toulousain, les joueurs sochaliens avaient opté pour un pressing haut, surtout sur la pointe basse du Téfécé, Stijn Spierings, souvent premier relanceur. Un rythme soutenu et des duels virils qui n'ont pas favorisé le jeu. Si ce n'est ce déboulé de Ngoumou et un centre dégagé par Aaneba (19e), une tête d'Healey à côté (24e) pour Toulouse, et une frappe de Kalulu dans les mains de Dupé (24e), les occasions furent rares. Weissbeck tout proche du doublé La rencontre prenait une autre tournure après l'ouverture du score pour Toulouse sur une belle frappe d'Healey des vingt-cinq mètres (25e). Omar Daf, l'entraîneur doubiste était furieux, estimant illicite la récupération de Van den Bommen sur Mauricio. Il n'allait pas se calmer après la main manifeste de Diakité dans la surface que ne sanctionnait pas l'arbitre, Olivier Thual (28e). Mais Daf pouvait se satisfaire de voir ses joueurs toujours présents dans leur match. Sur une touche jouée vite, Aldo Kalulu devançait Nicolaisen. Il centrait et Maxime Dupé, un peu court, attrapait le ballon d'une main mais le relâchait une fois au sol. À l'affût, Gaëtan Weissbeck ne manquait pas cette opportunité d'égaliser (37e). Le milieu de terrain sochalien était même tout près d'inscrire un doublé sur sa frappe, efficacement détournée par Maxime Dupé (44e). lire aussi Le classement de la Ligue 2 La dureté et l'âpreté des contacts n'allaient pas retomber après la mi-temps. Tout comme, il faut le souligner, l'extraordinaire ambiance et la ferveur des supporters toulousains, animées par une tribune « Brice Taton » pleine et en feu. Ce soutien aura peut-être joué son rôle, surtout pour Rhys Healey. L'attaquant anglais, dans un premier temps, était à la réception dune frappe contrée de Ngoumou (2-1, 53e). Cinq minutes plus tard, il inscrivait un triplé après un cafouillage dans la surface et une action au départ lancée par Nathan Ngoumou, encore (58e). Le festival Rhys Healey prenait encore plus d'épaisseur avec un quatrième but incroyable : une reprise du gauche dos au but sur un coup franc de Van den Bommen (76e). Trois buts soulignant le parfait sens du placement de celui qui devient aujourd'hui, le meilleur buteur de Ligue 2, avec douze réalisations. Une performance saluée bruyamment par le public du Stadium lors de son remplacement (79e). Toulouse restera encore leader au classement à l'issue de cette journée.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles