Super Ligue : la Juve acte l'échec du projet après les défections de l'Atlético et des deux Milan

·1 min de lecture

La Juventus Turin, l'un des instigateurs de la Super Ligue, a reconnu mercredi que cette compétition avait désormais "peu de chances" de voir le jour "dans la forme sous laquelle elle a été initialement conçue" après le retrait de la quasi-totalité des douze clubs impliqués. Le projet semble mort-né depuis le retrait mardi des six clubs anglais, imités mercredi par l'Inter Milan et l'Atlético Madrid alors que l'AC Milan a pris acte du rejet global de cette formule par les supporters. Il ne reste plus que le Real Madrid et le FC Barcelone à ne pas s'être mis en retrait de ce projet.

>> LIRE AUSSI - Participants, format, financement... Ce qu'il faut savoir du projet de "Super Ligue", qui fait trembler le football européen

Vague de défections face à une fronde généralisée 

Par un retournement de situation aussi tonitruant que l'avait été lundi son irruption dans le paysage, ce tournoi privé et quasi fermé, imaginé par de grands clubs pour supplanter l'historique Ligue des champions de l'UEFA, a perdu dix des douze sécesssionistes, 48 heures après son lancement ! Cette vague de défections a été lancée mardi soir par Manchester City d'abord, puis Arsenal, Liverpool, Tottenham, Manchester United et enfin Chelsea, qui ont tué dans l'oeuf ce projet susceptible d'assurer aux grosses écuries des revenus colossaux grâce à un ticket permanent dans un tournoi quasiment inaccessible aux autres formations du continent.

Andrea Agnelli, l'une des figures de la sécession, n'a pu que se r...


Lire la suite sur Europe1