Foot - La LFP développe ses propres médias

L'Equipe.fr
L’Equipe

La Ligue de football professionnel (LFP) présentait ses nouveaux sites internet à la presse ce lundi matin. Elle a répondu aux critiques et a annoncé un lancement de sa chaîne OTT l'été prochain, au plus tôt. La Ligue de football professionnel (LFP) marche dans les pas des autres grands Championnats européens avec la mise en ligne, depuis jeudi dernier, de ses nouveaux sites. Auparavant, un seul site rassemblait l'ensemble des informations liées à la Ligue et à ses compétitions. Désormais, quatre plates-formes différentes sont disponibles : une dédiée à la Ligue 1, une autre à la Ligue 2, une troisième à l'institution LFP et une dernière à l'international. Tout le long du week-end, certains utilisateurs se sont néanmoins plaints de bugs et surtout de la disparition de certaines données statistiques, notamment historiques. « On assume que ce nouveau site soit grand public et non un desk pour les journalistes, répond Didier Quillot, le directeur exécutif de la LFP. Maintenant, on va voir quelles évolutions apporter, nous réfléchissons notamment à mettre en place un portail spécifique pour les médias. » La LFP va profiter de la prochaine trêve internationale (fin mars) pour réaliser une première mise à jour de ses sites et promet de remettre en avant prochainement certains éléments, comme les calendriers des clubs et d'autres données ayant disparu des radars. Quant à la communication de l'affluence des stades, elle sera désormais moins récurrente afin de publier « des chiffres consolidés et donc plus précis », indique la Ligue. Mais l'objectif prioritaire de la refonte de son écosystème numérique est clair : récolter directement les données des fans en leur promettant d'accéder en contrepartie à du contenu exclusif, notamment sur leur club de coeur et un maximum de trois joueurs favoris. Ce contenu est produit directement par la LFP et proposera : un accès aux archives du Championnat, des teasers d'avant-match, des tournages depuis les tribunes, des interviews ou encore des podcasts. Ces publications sont également poussées sur les réseaux sociaux, autre cible de développement de la LFP. Si elle est déjà passée de 9,2 millions de followers sur l'ensemble de ses réseaux (Facebook, Twitter, Instagram...) en juin dernier à 12,5 millions ce mois-ci, elle vise les 15 millions en juin 2020. « On est passé devant l'Italie puis il y a deux monstres que sont l'Angleterre et l'Espagne (près 100 millions chacune pour la Liga et la Premier League) mais on progresse... notamment à l'international. Aujourd'hui, 3 followers sur 4 sont recrutés en dehors de France », précise Christophe Charmoille, directeur du digital à la LFP. L'été prochain, la moitié des followers de la Ligue seront internationaux. En récoltant un maximum de données sur les fans de Ligue 1, la LFP espère mieux les connaître afin notamment de promouvoir de manière efficace sa future chaîne OTT (numérique). Ce lundi, Matthieu Ficot, directeur médias de la Ligue, a confirmé son nom, MyLigue 1, avant d'en détailler le contenu : « D'abord, ce ne sera pas une chaîne linéaire, avec des émissions, etc. L'application MyLigue1 proposera les directs des matches, les buts en quasi-direct et la VOD. C'est un projet international, en allant proposer directement l'appli sur des marchés où la Ligue 1 n'est pas diffusée aujourd'hui, comme la Belgique, la Pologne, les Pays-Bas... Dans ces pays, il y a souvent une situation de monopole et les sommes qui nous sont proposées ne nous conviennent pas. » Cette application MyLigue 1 a également pour ambition de développer les revenus sur des territoires où le Championnat est aujourd'hui peu mis en valeur. Lors du prochain cycle de droits internationaux (2021-2024), la LFP pourra alors décider de commercialiser directement son application MyLigue 1 dans ces pays où l'exploitation pourrait être meilleure. Attendu ces derniers mois, le lancement de la chaîne OTT a été repoussé pour des raisons techniques selon Didier Quillot : « Notre player vidéo doit être changé au printemps, puisque notre fournisseur a été racheté récemment. Il doit y avoir une migration sur le système du nouveau propriétaire et on ne peut lancer la chaîne avant. Elle le sera donc au plus tôt l'été prochain et au plus tard à l'été 2021. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi