Foot - Libertadores - À Rio, les supporters de Flamengo ont fêté la Libertadores

L'Equipe.fr
L’Equipe

La pluie battante tombée à Rio de Janeiro peu après la finale de la Copa Libertadores n'a pas empêché les fans de Flamengo de fêter samedi soir le 2e titre continental du club le plus populaire du Brésil, renversant face à River Plate (2-1). « J'ai 32 ans et j'ai attendu ce moment toute ma vie, c'est la première fois que je vois Flamengo gagner la Libertadores et je suis très content », a affirmé à l'AFP Suyana Borges, avocate qui s'est rendue au stade Maracana pour suivre la rencontre sur écran géant. Ils étaient plus de 40 000 à se masser dans l'enceinte mythique de Rio, beaucoup d'entre eux émus aux larmes, à plusieurs milliers de kilomètres de Lima, au Pérou, où la finale contre les Argentins de River a été disputée pour la première fois sur un seul match et sur terrain neutre. Flamengo assome River Plate dans les dernières minutes Cela faisait 38 ans que la « torcida » carioca attendait ce titre. Il lui échappait depuis celui remporté par la génération dorée menée par Zico, en 1981. L'émotion des supporters rouge et noir a été décuplée par le scénario invraisemblable du match, remporté (2-1) par le club brésilien avec deux buts dans les toutes dernières minutes, après avoir été mené dès le premier quart d'heure. « C'était dur, mais c'est comme ça qu'on aime gagner. Ici, on est pour Flamengo jusqu'à la mort », s'est écrié Rodrigo da Silva, autre fan présent au Maracana. Un véritable concert de pétards et de klaxons a retenti à la fin du match, n'épargnant aucun quartier de Rio. Le club comptant des millions de fans sur tout le territoire brésilien, des scènes de liesse ont également été vues dans de nombreuses autres villes du pays. Le président d'extrême droite Jair Bolsonaro, bien que supporter de Palmeiras, a tenu à féliciter les vainqueurs. « Bravo Flamengo, champion de la Copa Libertadores. Match émouvant et historique. C'est ça, le foot », a-t-il tweeté. Les joueurs doivent arriver à Rio dans la matinée et défiler avec le trophée en centre-ville. Et les supporters pourraient fêter un autre titre en 24 heures : leader du Championnat, Flamengo sera sacré officiellement ce dimanche si son dauphin Palmeiras ne gagne pas dans l'après-midi contre Grêmio (20 heures, heure française).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi