Foot - Metz - Bernard Serin (Metz) se prononce contre la Ligue 1 à 18 clubs

·1 min de lecture

Lundi, en conférence de presse, Bernard Serin, le président du FC Metz, a de nouveau clairement affirmé sa ferme opposition à un prochain passage de la Ligue 1 à 18 clubs. À l'occasion de la présentation du nouvel organigramme de son système de formation, Bernard Serin, le président du FC Metz (qui a terminé dixième deL 1 cette saison), a réitéré la totale opposition de son club à un éventuel passage de la Ligue 1 de 20 à 18 clubs, que la Ligue souhaite faire adopter dès juin pour l'appliquer à partir de 2022. lire aussi Passer la Ligue 1 de 20 à 18 clubs, une urgence ? Bernard Serin, président du FC Metz « Un projet qui mettrait en faillite quatre présidents sur quarante ! » « Je ne suis pas favorable à une Ligue 1 à 18 clubs, ni à une Ligue 2 à 18, car sur le plan éthique, je ne vois pas comment je pourrai soutenir un projet qui mettrait en faillite quatre présidents sur quarante ! Car si on votait cette réforme, cela aurait cet effet. Certains disent que c'est très dur d'organiser les matches, mais alors comment font les Anglais et les Espagnols ? », interroge Bernard Serin. Avant de poursuivre : « Le foot n'existe que parce que c'est pyramidal. La France, ce n'est pas l'Allemagne. Géographiquement, on est le plus grand pays d'Europe de l'Ouest, et si on passe à 18, on risque d'avoir de plus en plus de régions sans clubs pros. Ce ne serait pas logique de réduire le nombre de clubs dans notre pays, vis-à-vis de sa population et des supporters. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles