Foot - Michel Platini : « On me fait passer pour Al Capone »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Invité de France Info, mercredi, Michel Platini, dont la suspension de toute activité liée au football a pris fin le 7 octobre, s'est plaint du traitement qui lui a été réservé ces dernières années. « On me fait passer pour Al Capone, pratiquement. » Invité de France Info, mercredi, Michel Platini a de nouveau fait part de son amertume quant au traitement dont il estime avoir été victime, lui qui a été suspendu quatre ans par la FIFA de toute activité liée au football. Une sanction qui a pris fin le 7 octobre. L'ancien président de l'UEFA a d'ailleurs rappelé qu'il avait « porté plainte contre X pour association de malfaiteurs ». La chronologie de l'affaire Michel Platini Il est aussi revenu sur son appui au Qatar pour l'obtention du Mondial 2022 en assumant totalement son choix : « J'ai toujours voté pour le développement du football. J'avais voté pour le Maroc quatre ans avant. J'ai créé l'Euro dans 13 pays parce que ça permettra à beaucoup de pays de recevoir l'Euro, de créer des stades et de gagner quelque chose, et puis ça faisait cinq ou six fois que le monde arabe avait perdu. Et donc à un certain moment, pour le développement du football, c'est formidable d'aller dans le Golfe. J'avais demandé deux choses. J'avais demandé que ce soit la Coupe du monde du Golfe, c'est-à-dire que le Qatar fasse éventuellement un effort pour ramener avec eux Abou Dabi, Dubaï, le Bahreïn et tout le Golfe, et puis la deuxième chose, que la Coupe du monde soit en novembre, en décembre. »

Âgé de 64 ans, Platini estime par ailleurs qu'il a encore « une dernière aventure » à faire. « Il ne faut pas que je me trompe, que ce soit quelque chose qui me plaise et dans lequel je sois utile », a-t-il expliqué.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi