Foot - Pour Michel Platini, le PSG « pourrait s'appeler Coca-Cola ou autre chose »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Invité de France Info, mercredi matin, Michel Platini a plaidé pour l'instauration de quotas de joueurs étrangers dans les clubs, taclant le PSG qui « pourrait s'appeler Coca-Cola ou autre chose ». Invité de France Info ce mercredi matin, Michel Platini se dit favorable à l'instauration de quotas de joueurs étrangers dans les clubs. « Aujourd'hui, vous achetez tous les meilleurs joueurs et vous gagnez. Tout est basé sur la richesse, regrette l'ancien président de l'UEFA, en s'appuyant notamment sur « l'exemple du PSG.  Le président est qatari (Nasser al-Khelaïfi), le directeur (sportif) est brésilien (Leonardo), l'entraîneur est allemand (Thomas Tuchel), il y a un Français dans l'équipe. Pourquoi ça s'appelle le Paris-Saint-Germain ? Parce qu'il y a 40 000 personnes, une grande population qui aime son club, d'accord. Mais bon, ça pourrait s'appeler Coca-Cola ou autre chose. » Michel Platini : « On me fait passer pour Al Capone » Instaurateur du fair-play financier, Michel Platini juge que « l'argent tue une philosophie du football. Quand tu es président de l'UEFA, tu veux que tout le monde participe à tes compétitions et que tout le monde ait une chance de les gagner. Ça se complique un peu en ce moment. » L'ex-international français s'est également exprimé sur Kylian Mbappé : « Avec l'âge et l'usure de son corps, Mbappé comprendra que la vitesse n'est pas tout. Il jouera un peu plus au ballon. Et fera jouer les autres. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi