Foot - Mode - Les crampons pour femmes, nouveau pari des équipementiers

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les équipementiers donnent de plus en plus d'importance au football féminin. Après les maillots de foot, les marques s'attaquent désormais au marché du crampon, conçu spécialement pour les femmes. Il est 22 h 14, le 17 mars dernier, quand Gareth Taylor, l'entraîneur des féminines de Manchester City, effectue son second changement face à Bristol City. Pour cette 17e journée de FA WSL, le technicien gallois prépare déjà la prochaine rencontre de C1 face au FC Barcelone en sortant l'une de ses cadres, Ellen White. À sa place, il fait entrer Rose Lavelle. Si, comme à son habitude, l'Américaine étrenne son bandeau traditionnel dans les cheveux, elle porte en revanche une paire de crampons inhabituelle réalisée par son équipementier New Balance. Entièrement blanches, les chaussures de foot sont frappées de son logo.

Au même titre que Neymar avec la Puma Future Z 1.1 Creativity ou encore Kylian Mbappé avec la Mercurial Superfly Bondy Dreams, l'Américaine foule elle aussi la pelouse avec des chaussures de foot imaginées rien que pour elle. Une situation rare dans le football féminin... Qui pourrait peut-être se multiplier dans les saisons à venir. Un secteur en développement Après les personnalisations des maillots, comme l'a réalisé Nike pour la Coupe du monde féminine 2019 avec les sélections qu'elle équipe, les équipementiers semblent maintenant s'attaquer aux crampons. Dernier exemple en date, les chaussures de foot conçues spécialement pour les femmes, de Puma. Il y a un mois, la griffe allemande a dévoilé deux versions de sa nouvelle Ultra 1.3, une paire unisexe et autre pour la gent féminine. Un projet sur lequel travaillait la marque depuis 18 mois. « En étant proches avec les joueuses que nous avons sous contrat, nous nous sommes aperçus qu'il y avait des différences anatomiques entre un pied masculin et féminin », explique Dominique Gathier, product line manager de Puma. La nouvelle création de Puma présente ainsi une silhouette plus étroite et un cou-de-pied plus bas. « Le volume a été réduit pour optimiser une sensation de seconde peau. Ce qui est très important pour le toucher de balle », ajoute-t-il. lire aussi Puma casse les codes des troisièmes maillots pour ses principales équipes Bien avant la marque au félin, un autre équipementier faisait déjà depuis quelques années des chaussures de foot pour femmes son produit d'appel. Son nom, IDA Sports. Fondé par l'Australienne Laura Youngson, il a totalement repensé les crampons en fonction des athlètes féminines. « Dans nos chaussures, nous avons créé un moule spécialement conçu pour les femmes tout en repensant la semelle extérieure », indique-t-elle. Une formule qui plaît puisque la marque commence à voir ses produits portés par des footballeuses professionnelles comme l'attaquante grecque de Birmingham City, Veatriki Sarri. « Nous avons des demandes dans le monde entier mais surtout aux États-Unis, ajoute Laura Youngson. Nous espérons continuer à nous développer avant l'Euro 2022 féminin. »

L'entrée en scène progressive des grands clubs masculins dans le football féminin a favorisé l'exposition de ce dernier. Il n'y a qu'à regarder les présentations des nouveaux maillots pour le comprendre. Melissa Lawley avec Liverpool, Fran Kirby avec Chelsea, Rosella Ayane avec Mizuno... Certaines joueuses portent des chaussures pour enfant Nombreux sont les clubs et les équipementiers qui intègrent les joueuses dans leur campagne publicitaire. À l'image de New Balance qui réalisait des crampons signatures pour Rose Lavelle, l'évolution croissante du football féminin pousse les marques à se concentrer sur les chaussures de foot - Nike et Adidas ne proposent cependant pas encore de crampons pour les femmes.

Aujourd'hui, un bon nombre de footballeuses doit encore se chausser dans les rayons enfants pour trouver des crampons qui se rapprochent de leur anatomie. « J'ai réalisé que les femmes s'exposent plus à des risques de blessures en portant de qui ne leur sont pas adaptées », rapporte la fondatrice d'IDA Sports. Côté joueuse, cette prise de conscience des équipementiers est aussi saluée. « La majorité des femmes ont des pieds plus petits que les hommes et parfois des formes différentes, souligne la joueuse de Tottenham Rosella Ayane. Je pense que ces initiatives sont une bonne chose. À l'avenir, j'espère que les marques pourront continuer de s'en inspirer. » lire aussi Serena Williams s'engage pour la diversité dans la mode avec son « SW Design Crew » Une chose est sûre, le message est déjà bien passé chez Puma qui nous a assuré que leurs crampons pour femme n'étaient « pas un test ». « On va continuer à investir dans le football féminin car on est persuadé que c'est l'avenir », conclut Dominique Gathier. Plus qu'un pari donc.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles