Foot - Nice-OM - Incidents de Nice-OM : « Nous ne sommes pas l'OL », tacle l'adjoint aux Sports de Marseille

·1 min de lecture

Sébastien Jibrayel, adjoint du maire de Marseille en charge du Sport, réagit avec ironie à la décision de la commission de discipline de la LFP de faire rejouer le match de la 3e journée de L1, Nice-OM, arrêté le 22 août après de nombreux incidents. Alors que la commission de discipline de la LFP a décidé, mercredi soir, de faire rejouer sur terrain neutre et à huis clos la rencontre de la 3e journée de L1, Nice-OM, arrêtée à la 75e minute le 22 août dernier, après de nombreux incidents à l'Allianz Riviera, l'adjoint au maire de Marseille en charge du Sport, Sébastien Jibrayel, manie l'ironie pour regretter cette décision

« Je prends acte de la décision prise par la LFP même si je m'attendais à mieux pour l'OM, a réagi l'élu sur son compte Twitter. Nos joueurs sont blessés, le terrain est envahi, les conditions sécuritaires ne sont pas réunies... et malgré cela on doit rejouer le match. Ah j'oubliais, nous ne sommes pas l'OL ! » Les sanctions après les incidents de Nice-OM

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles