Foot - OL - Bruno Cheyrou ne veut pas être « un emploi fictif » à l'OL

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Bruno Cheyrou
    Footballeur français

Promu conseiller technique et directeur du recrutement à l'OL après le départ de Juninho cet hiver, Bruno Cheyrou a évoqué son nouveau rôle lors d'un entretien pour le journal « Le Progrès » ce jeudi. Bruno Cheyrou va devenir conseiller technique et directeur du recrutement à l'OL. Après le départ prématuré de Juninho cet hiver de son poste de directeur sportif, l'ancien international français va être replacé au coeur du projet lyonnais pour la seconde partie de saison, sans pour autant avoir « le rôle de Juninho » a-t-il développé ce jeudi, au cours d'un entretien pour « Le Progrès ». Arrivé en juillet 2020 pour occuper le rôle de responsable du recrutement, Cheyrou a ensuite été cantonné à une des missions secondaires depuis cet été auprès de la section féminine et d'OL Reign à Seattle. « Je n'avais pas disparu comme j'ai pu le lire à certains moments, a-t-il tenu à préciser ce jeudi. J'étais juste sorti de la cellule des masculins, entièrement dévolue à Juninho. » lire aussi Jean-Michel Aulas : « Peter Bosz va rester » entraîneur de l'OL Un changement qu'il avoue toutefois avoir eu du mal à digérer. « J'ai souffert sur le fait que ce n'était pas forcément ce qui était prévu au départ, a-t-il avoué. J'aime bien quand les choses sont claires, et à un moment donné j'ai été embêté. Mais j'ai rebondi parce que je me suis senti utile pour le club. Je donnerai tout pour que mon apport puisse bénéficier à l'équipe. Je n'ai pas envie d'être dans un rôle d'emploi fictif. » « Il y a une urgence à préparer la deuxième partie de saison du mieux possible » L'ancien milieu (43 ans) va désormais devoir contribuer au redressement de l'OL, qui occupe une préoccupante 13e place à la mi-saison en Ligue 1, avec en point d'orgue, le mercato hivernal qui démarre à partir du 1er janvier 2022. « Il y a une urgence à préparer la deuxième partie de saison du mieux possible, a-t-il expliqué. Nous allons être une force de proposition, mais pas pour dire : il faut prendre untel ou untel. Si le club reçoit une offre mirobolante imprévue pour un de nos joueurs en janvier, il faut qu'on puisse présenter une liste de joueurs susceptibles de le remplacer. » Il devrait travailler avec une cellule restreinte « mais bien organisée » pour « cibler des territoires où il y a potentiellement des joueurs intéressants ». lire aussi Jean-Michel Aulas dresse le bilan du mandat de Juninho : « Ça n'a pas fonctionné »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles