Foot - Angers - Angers : des ultras réfutent être à l'origine des violences contre l'OM

·1 min de lecture

Au surlendemain des débordements survenus à la fin d'Angers-Marseille (0-0), deux groupes d'ultras du SCO affirment ne pas en être à l'origine. Plusieurs groupes d'ultras angevins ont réfuté vendredi toute responsabilité dans les incidents entre supporters après le match entre le SCO et l'OM, mercredi (0-0). Plusieurs dizaines de supporters marseillais étaient sortis du parcage visiteurs pour se confronter aux ultras angevins dans la tribune voisine avant que les stadiers ne rétablissent l'ordre, sans qu'il y ait de blessé à déplorer. Selon un responsable de l'OM, des Angevins ont lancé « des pétards » sur le parcage visiteurs et certains médias ont parlé de bombe agricole. Dans deux communiqués distincts, le Kop de la Butte 1992 et le Magic Scop ont assuré ne pas en être à l'origine. « Nous sommes moralement sûrs de notre fait et attendons que la vérité soit établie publiquement », explique le Kop de la Butte, en promettant de trouver une solution pour permettre à leurs membres et sympathisants d'assister aux matches malgré la fermeture provisoire de leur tribune.

Jeudi, la commission de discipline a ordonné à titre conservatoire une interdiction de parcage extérieur aux supporters marseillais et la fermeture de la tribune où siègent, entre autres, les ultras angevins. Jorge Sampaoli sur les débordements des supporters : « C'est un pas en arrière »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles