Foot - Pourquoi il est impossible de jouer au foot avec un masque

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le port du masque est préconisé par le gouvernement pour réduire les risques de transmission du Covid-19. Une recommandation qui serait impossible à respecter pendant les matches.« Les joueurs devront-ils aussi jouer avec des masques ? », s'interrogeait un médecin dans notre édition du samedi 18 avril, alors que le président de la République avait annoncé quelques jours plus tôt une sortie progressive du confinement à partir du 11 mai, date à partir de laquelle le gouvernement incite fortement les citoyens à porter un masque dès qu'ils sortent de chez eux. Masques qui sont d'ailleurs de nouveau disponibles à la vente dans les pharmacies depuis ce lundi.Des masques au centre d'entraînement sauf pendant l'effortUne disposition qui suscite de nombreuses interrogations dans le monde du foot professionnel français. L'association des médecins des clubs professionnels (AMCFP) a bien avancé sur le volet reprise de l'entraînement et, parmi ses préconisations, elle souhaite que tous les joueurs et les membres du staff soient équipés de masques le temps de leur présence au centre d'entraînement, « sauf lorsqu'un exercice physique est nécessaire ».Une utopique mise sous bulleL'association demande alors aux joueurs de se tenir à une distance de quatre mètres pour éviter d'absorber les gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou par la bouche, principal vecteur de transmission du coronavirus. Des gestes barrières impossibles à mettre en place pendant un match. Dès lors, l'interrogation de notre médecin cité en introduction de cet article est légitime : les joueurs devront-ils porter des masques pour la reprise du Championnat, espérée le 17 juin par la LFP ?« Ils devraient en changer toutes les 3 minutes »Le 15 avril, toujours dans notre quotidien, le docteur Garrigou-Grandchamp apportait un élément de réponse : « Moi qui porte des masques dans les Ehpad, je peux vous dire que ça gêne la respiration. Surtout les protecteurs FFP2 car, pour être étanches, ils se creusent à l'inspiration. » Le docteur Gilles Dixsaut, médecin et président de la Fondation du souffle, est catégorique : « Ça ne sert à rien. Ça serait très gênant pour les joueurs parce qu'ils ne pourraient pas respirer au même débit. En plus, ils devraient en changer toutes les trois minutes : comme ils respirent à des débits très élevés, il y aurait beaucoup de vapeur d'eau qui se déposerait dans le masque et qui l'obstruerait en partie. Ce ne serait pas gérable. »Sammaritano (Dijon) s'insurge contre les modalités de reprise de la L1Rachel Nadif, responsable de l'équipe d'épidémiologie respiratoire intégrative à l'INSERM, abonde : « Ce n'est pas possible de porter un masque quand on fait du sport de haut niveau. Ne serait-ce qu'avec les mouvements. De plus, il faudrait faire attention aux fuites et ne pas être barbu par exemple. » « L'Anses ne recommande d'ailleurs pas le port du masque », poursuit la scientifique.La performance des masques diminue en cas d'activité intenseDans une étude publiée en juillet 2018, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) expliquait que « la performance des masques diminuait dès qu'ils sont mal ajustés sur le visage, mal entretenus, ou lorsque l'utilisateur est mal informé ou pratique une activité intense . Par exemple, l'activité physique va augmenter le débit respiratoire, ce qui va augmenter la perte de charge, ou résistance à l'écoulement d'air, et entraîner une augmentation de la fuite au visage. »Ligue 1 : quatre mètres de distance entre les joueurs à l'entraînement ?L'Anses mettait également en avant le fait que « dans le cas d'activité physique intense, la personne équipée n'est pas en mesure d'apprécier si la gêne respiratoire a été occasionnée par l'augmentation de l'empoussièrement et de la résistance au débit respiratoire ou par l'augmentation du débit respiratoire lié à l'activité physique ». En résumé, porter un masque empêcherait les footballeurs de respirer correctement et ils l'enlèveraient à cause de la gêne occasionnée. Il faudra donc trouver une autre solution pour éviter des contaminations sur les terrains.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi