Foot - PSG (F) - Laurent Pionnier (UNFP) : « Aminata Diallo est soutenue par le vestiaire » du PSG

·2 min de lecture

Laurent Pionnier, l'ancien gardien de Montpellier, représentant de l'UNFP, a échangé ce vendredi après-midi avec quatre cadres du PSG féminin, qui sont favorables à la réintégration d'Aminata Diallo. « Vous avez échangé ce vendredi avec quatre cadres du PSG - Marie-Antoinette Katoto, Sara Dabritz, Paulina Dudek et Kadidiatou Diani - au sujet de la réintégration de Kheira Hamraoui et Aminata Diallo. Que vous ont-elles dit ?
D'abord, je n'ai pas vocation à infirmer ou confirmer le nom des joueuses avec lesquelles j'ai échangé. Ce que je peux vous dire, c'est que depuis le départ de cette affaire (le 10 novembre), nous sommes à l'écoute des joueuses. Aminata nous a fait part de sa volonté d'être accompagnée. Depuis le début de cette affaire, elle a fait preuve d'un grand professionnalisme en étant, dans un premier temps, dans le respect du temps judiciaire où tous les doutes ont été levés. Elle a ensuite respecté tous les processus demandés par le PSG. Jusqu'à la médiation d'hier (avec une médiatrice indépendante et Kheira Hamraoui) où, là encore, elle a fait preuve d'un grand professionnalisme. Elle demande au PSG de reprendre sa place naturelle. Il en va de sa santé psychologique. lire aussi Hamraoui - Diallo, dialogue renoué Mais quelle a été la nature du message portée par ces quatre joueuses ?
Aminata est soutenue par le vestiaire parisien. Elles, aussi, ont voulu attendre que les différents temps se passent, et que des doutes soient levés mais elles veulent que leur coéquipière soit à leurs côtés. Elles la soutiennent. Elles m'ont transmis un message de soutien appuyé pour Aminata. La voir réintégrée serait une belle image. « Nous demandons au PSG de respecter le contrat d'Aminata » Dans ce contexte, comprenez-vous la décision du PSG d'attendre ?
Je n'ai pas d'éléments sur ce que le PSG va faire. Nous avons échangé avec l'entraîneur (Didier Ollé Nicolle) dès le début de l'affaire. Nous serons amenés à continuer nos échanges avec le staff et les dirigeants. J'espère qu'ils la réintégreront. C'est au PSG de prendre ses responsabilités. Je comprends tout à fait qu'ils aient pu prendre ce temps. D'abord, ce temps judiciaire, puis le temps de remise en forme physique à travers ces séances d'entretien individuel puis le temps, hier (jeudi), de la médiation. Mais aujourd'hui, nous demandons au PSG de respecter le contrat d'Aminata. Je le répète, la joueuse a totalement respecté les différents temps. Vous évoquez peu le cas de Kheira Hamraoui ? Les quatre joueuses ont-elles demandé son retour ?
L'UNFP a vocation à représenter toutes les joueuses. Mais nous ne sommes pas en contact avec Kheira. Si elle m'appelle, nous serons dans une démarche similaire. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles